Toutes les clefs d’un make up minéral réussi

 

 

Comprendre les actions des différentes matieres premieres.

Ce servir de tout un tas d’ingrédients différents dans notre Make Up home made, oui mais pourquoi ?

Même si certains élément mentionnés plus bas semblent très techniques, je tenais a vous les donner !

Il est très important de ce rendre compte de la complexité du maquillage et surtout de l’importance primordiale des ingrédients que vous allez utiliser.

En fonction de leur finesse (taille notamment) mais aussi de la manière de les utiliser, vous obtiendrez des modifications considérables en termes de tenue et de couleur de votre maquillage fait maison.

Certaines cosméteuses n’obtiennent pas la teinte voulue ou la texture escomptée, mais une fois que l’on maitrise le schéma « des couleurs complémentaires », la vie est grandement facilité les filles !

Prête a découvrir les rouages du make up maison ?

Les effets d’optiques

Ils font qu’un maquillage est réussit ou non. On parle souvant d’effet  brillant, d’opalescent ou d’iridescent.
 
« Interférentiels », « iridescents », « nacrés », il s’agit là des caractéristiques les plus recherchées dans le monde de la cosmétique. Sous l’effet de la lumière, certains ingrédients utilisés changent de couleur : ce sont les matériaux photochromes. Ils peuvent sont utilisés, en prévention, comme indicateurs d’une surexposition solaire (rayonnements UV nocifs).

La nature elle-même nous offre de superbes spectacles lumineux (arc-en-ciel, aurores boréales…) et une grande diversité de couleurs (animaux, plantes, minéraux…).

On peut citer le mica, silicate d’aluminium et de potassium, qui compose diverses roches métamorphiques ou volcaniques comme le granit, le gneiss et le micaschiste. Structurellement feuilleté, le mica peut enrober des pigments par un procédé industriel pour donner un aspect nacré à une couleur. Seul, il permet d’obtenir d’intéressants effets de brillance et de transparence, voire de coloration.  

L’adjectif « nacré » se réfère à la nacre naturelle qui naît des dépôts successifs de carbonate de calcium à l’intérieur d’un coquillage. Mais il existe aussi de nombreux pigments artificiels qui reproduisent cet effet irisé tant prisé en cosmétique.

Qu’est-ce qu’un pigment ? 

Les pigments sont de petites paillettes solides qui apportent la couleur à une préparation liquide ou solide.

On trouve des pigments dans les rouges à lèvres, les fards ou encore le fond de teint. Les pigments sont de plusieurs sortes selon leurs propriétés optiques.

Voici donc quelques bases de l’optique géométrique. Lorsqu’un rayon lumineux traverse un objet, il peut être :

  • transmis : l’objet est transparent.
  • réfléchi : l’objet est d’aspect métallique, brillant.
  • absorbé : l’objet est coloré, on voit la couleur complémentaire à la couleur absorbée (cf. figure 3). Par exemple un objet est rouge parce qu’il absorbe le vert.
  • réfracté : à l’interface entre deux milieux* différents, le rayon lumineux change d’orientation.

*On dit que les milieux ont deux indices de réfractions différents. Notons que l’air a un indice de réfraction de 1 tandis que l’eau a un indice de 1,33.

 

Devenir d’un rayon lumineux arrivant sur un objet 

Les couleurs complémentaires

·         Les pigments métalliques sont brillants,

·         Les pigments d’absorption ont une couleur franche,

·         Les pigments nacrés ont des propriétés intermédiaires : ils réfléchissent une partie de la lumière et en transmettent une autre.

 

L’effet irisé, comment ça marche ? 

Si l’on prend l’exemple d’une bulle de savon, une partie de la lumière se réfléchit à la surface de la bulle, une autre partie est réfractée dans l’épaisseur de savon puis se réfléchit ‘au fond’ et ressort.

Les deux rayons lumineux sortants vont donner un effet irisé. C’est cette propriété qui est intéressante.

L’effet irisé des pigments nacrés est obtenu par un jeu de réflexions/transmissions successives.


Exemples de pigments nacrés

Le pigment nacré le plus courant est constitué de mica recouvert d’une couche d’oxyde de titane TiO2. L’indice de réfraction du mica est de 1,5. Il est trop proche de celui de la plupart des liants utilisés en cosmétique comme les corps gras, cires etc. qui ont des indices de réfraction entre 1,45 et 1,65. Cette trop faible différence d’indice par rapport au milieu environnant ne permet pas au mica de d’être considéré comme pigment nacré. De cette observation est née une nouvelle génération de pigments nacrés sous forme de paillettes de mica enrobées de substances telles que le dioxyde de titane (TiO2) ou l’oxyde de fer (Fe2O3), qui ont des forts indices de réfraction.

Différents oxydes utilisés pour les pigments nacrés

L’oxyde de titane TiO2

L’oxyde de titane a un indice de réfraction très élevé (2,5). Il est fréquemment utilisé seul comme pigment blanc à fort pouvoir couvrant. En plus de ses propriétés pigmentaires, le dioxyde de titane présente un intérêt considérable pour l’industrie cosmétique en tant que filtre UV. En couche fine, il donne des effets irisés variables selon son épaisseur :

  • de 40 à 60 nm (rappelons qu’un nanomètre fait un milliardième de mètre, soit un millionième de millimètre) : effet nacré argenté
  • de 60 à 80 nm : le jaune est réfléchi, le bleu est transmis
  • de 80 à 100 nm : le rouge est réfléchi, le vert est transmis
  • de 100 à 140 nm : le bleu est réfléchi, le jaune est transmis
  • de 140 à 160 nm : le vert est réfléchi, le rouge est transmis

 

Les oxydes de fer

Il en existe de différentes couleurs, la couleur dépendant de la structure chimique de l’oxyde : rouge, jaune, noir, et brun

L’oxyde de chrome

L’oxyde de chrome est un pigment de nuance vert olive. Il a une remarquable stabilité à la lumière, à la chaleur et aux agents chimiques extérieurs.

Les pigments ordinaires doivent être manipulés sous forme de suspension (c’est-à-dire dans un liquide) qui sont compliquées à mettre au point. En effet, les pigments classiques Mica/TiO2 sont fragiles et sous forme sèche ils sont facilement détruits à cause de la friction. Ceci pose problème par exemple pour les ombres à paupières en poudre, pour lesquelles les pigments nacrés risquent d’être détruits lors de l’application.

Bientôt un nouveau focus pour découvrir quels sont les ingrédients incontournables a utiliser dans votre maquillage.

Alors les filles, ça vous intéresse ?

Source : Saga Sciences

 

 

 

  

23 thoughts on “Toutes les clefs d’un make up minéral réussi

  1. biovanille

    ah oui , sa m interresse,,,vivement,,,
    merçi,de prendre de ton temp precieux pour nous donner toutes ses infos,,,
    merçi mille fois,,,
    bisouxxx

    Reply
  2. Magcapok

    C’est terriblement intéressant!! Encore une autre piste cosméto à explorer… on n’a pas fini de tambouiller !! Merci beaucoup Caly. Bisous

    Reply
  3. biovanille

    kikou, bien sur que sa nous interresse,,,,

    merçi beaucoup,

    passe un agreables lundi bizzzz

    Reply
  4. Rainette

    va falloir que je le relise plusieurs fois avant de bien intégrer le tout…
    mais bon, c’est intéressant, c’est certain

    Reply
  5. marie-neige

    C’est dur dur à saisir pour une néophyte comme moi mais avec quelques efforts de ma part je vais comprendre comment procéder et qui sait faire de superbes produits de maquillage (avec ton aide).
    Merci pour tes explications. Bonne semaine.
    Bisous

    Reply
  6. Loux

    J’adore quand tu nous fais des récap comme ça ! Jamais je n’aurais cru qu’on pouvait tant dire sur le maquillage ^^ .
    J’attends la suite avec impatience …. un focus sur les ingrédients incontournables ? Je suis pour !

    Reply
  7. Earendil

    article trs interessant, en plus il tombe a pic parce ke je me suis achete il y a peu des micas et autres ocres pour me lancer ds le maquillage maison! merci caly 😉

    Reply
  8. caly

    Oki mesdames je vous prépare donc un nouvel article bientôt, il y a encore beaucoup à dire en la matière !

    Bizouilles

    Reply
  9. laly

    Eh bien, un peu compliqué pour une petite débutante comme moi, mais très interressant à savoir :D, j’attends la suite.
    Bizzzzz

    Reply
  10. Marrey

    Sur une précédente conversation, tu m’avais justement promis de récapituler les ingrédients incontournables du maquillage minéral. Malgré mon impatience à vouloir m’acheter déjà quelques ingrédients, j’attendais fébrilement ce post afin de bien cibler les besoins. Aah! Vivement la suite !:-)

    Reply
  11. caly

    Marrey : oui ne t’inquiète pas, j’oublie rien 🙂 la suite arrive ma belle ^^

    Marie neige : c’est clair que c’est assez technique mais je trouvais que cela méritait bien article pour voir justement a quel point créer une formule de maquillage peut s’avérer complexe !

    Reply
  12. goodnightmoon

    très intéressant ton article !
    Merci beaucoup, vivement le prochain 😀

    Reply
  13. Mystic

    Pas de doute, j’imprime et hop ds ma farde Make up !
    merci à toi pour cette synthèse :-))
    Bisous

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *