[Vidéo] Dupe Baume Blue Cocoon – May Lindstrom

La recette mentionnée dans la vidéo

Ingrédients % gram
Phase Huileuse
Huile de bourrache – Borago officinalis  20.9 6.3
Beurre de karité nilotica – Vitellaria Paradoxa Sp. Nilotica  25 7,5
Beurre de cacao – Theobroma cacao  25 7,5
Huile de Marula – Sclerocarya birrea  9 2,7
Huile d’avoine – Avena sativa 9 2,7
Vitamine E – Tocopherols (mixed), helianthus annuus seed oil  0.1 0.03
Natrasorb – Tapioca starch  10 3
Ajouts
Huile essentielle de Tanaisie – Tanacetum annuum  0.5 0,15
Huile essentielle de Géranium Bourbon -Pelargonium graveloens cv Bourbon  0.1 0,03
Huile essentielle de rose – Rosa damascena 0.1 0,03
Huile essentielle d’encens oliban – Boswellia carterii 0 0.1 0,03
Huile essentielle de lavande fine – Lavendula angustifolia essential oil  0.2 0,03
Total Amount 100 30

7 réflexions sur « [Vidéo] Dupe Baume Blue Cocoon – May Lindstrom »

  1. Sophie

    Bonjour, Caly, merci pour cette petite merveille qui coûte un bras et la tête avec .Je voulais te demander , puisque c’est un dupe pourquoi,n »utilises tu pas ou changes tu certaines huiles de L’INCI ? On ne retrouve pas par exemple celle de camelia( remplacé visiblement par la bourrache), ni celles de baobab ,yangu etc . Est ce un choix pour nous proposer une recette que tu penses plus active? ou risque pour toi de « représailles » juridiques par la marque si le produit est trop conforme ? Je me suis posé plusieurs fois la question pour d’autres dupes également, ceci ne change rien a l’extrême qualité de ceux que tu nous proposes,ni vois qu’une question de grande curieuse Merci Caly pour ta réponse

    Répondre
    1. Caly Auteur de l’article

      Bonjour Sophie

      Pour répondre a ta question tout dépend du produit :

      Si c’est un dupe conventionnel, je remplace tout les ingrédients dérivés du pétrole par du naturel donc bien évidemment ma formulation n’est pas identique au produit du commerce.
      Si c’est un produit naturel que je reproduis, je peux en effet modifier/ajuster la formulation en fonction de divers critères comme maximiser les effets escomptés, renforcer le dosage en actif etc…
      Un cosmétique du commerce, même naturel ou bio, obéit aux lois de la rentabilité quand il est commercialisé ! Par exemple quand tu vois certains sérums huileux avec quelques actifs simplement dilués dans de l’huile de colza vendus a 30 euros les 15 ml… si j’en propose en dupe en général, c’est une version améliorée. Parfois aussi il peut arriver que je ne dispose pas en stock d’un ingrédient précis, ou bien qu’il soit accessible difficilement au particulier, là encore je peux choisir de modifier la compo. Voilà

      Pour les marques, je ne me préoccupe absolument pas de ce qu’elles peuvent en penser !

      Répondre
  2. sandrine

    Merci Caly 🙂 je m’en procurerai mais en attendant cela n’est absolument pas inconfortable sur la peau car une fois fondu on ne sent plus les grains 😉 belle soirée Caly ;D

    Répondre
  3. sandrine

    Coucou Caly 🙂 Fait aussi ce jour ce baume, je n’avais pas de Natrasorb, j’ai mis de la poudre de riz, donc au toucher il est un peu granuleux mais une fois fondue sur la peau il n’y paraît plus, je me dis que j’aurais dû peut être mettre de l’arrow root. Merci Caly, 🙂 A tester aussi 🙂 Bemme soirée 😉

    Répondre
    1. Caly Auteur de l’article

      Bonjour Sandrine

      Oui normal. Je te conseille vivement de t’en procurer, le natrasorb est un ingrédient qui plus est qui est économique et que l’on peu peut vraiment intégrer dans toutes les préparations cosmétiques (creme, baume, makeup …) et meme en savonnerie.
      Il donne un fini vraiment tres interessant du point de vue sensorialité.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.