Savon à la Soude – Soap Process

En pratique pour un savon a la méthode à froid

Voici le procédé a suivre

Installation et recommandation

La soude est un produit dangereux :  ne la toucher pas. Voici quelques conseils de sécurité pour éviter tout désagrément.

  1. Travailler lorsque vous êtes tranquille et seul. Il est important de disposer de plusieurs heures pour pouvoir créer votre savon.
  2. Il est impératif d’utiliser des gants et des lunettes de protection.
  3. Manipuler la soude en extérieur ou dans un espace ventilé.
  4. Protéger le plan de travail avec des cartons ou des journaux. Les éventuelles projections de soude pouvant l’endommager.
  5. Versez toujours la Soude dans l’eau, jamais le contraire, sinon vous risquez de provoquer une réaction violente avec des projections de Soude.
  6. Attention pendant la dissolution de la soude des vapeurs se dégagent, il ne faut surtout pas les respirer, ni mettre les yeux au dessus. Versez lentement votre soude dans l’eau ou autre liquide de dissolution choisit, en mélangeant délicatement. Cela évite qu’un amas de soude ne se forme.
  7. Avant de mélangez la soude et les corps gras, vous devez attendre que les ingrédients soient tous à la même température. Vous pouvez travailler a froid, ou a une température aux alentours de 40 °C. Si vous avez une forte proportion de beurres ou de cires dans votre formulé alors préférez une température aux alentours de 50° pour faciliter la mise en oeuvre. Si vous souhaitez respecter scrupuleusement la température de votre mélange utilisez un thermomètre.
  8. Garder toujours à proximité du vinaigre d’alcool : en cas de projection il neutralise la soude.

La Préparation du savon

1.    Préparer votre lessive de soude en respectant les précautions d’usage. Utiliser pour ce faire ces deux calculateurs : Soap Calc et MMS notamment mais vous avez aussi un tuto vidéo pour mieux comprendre leurs fonctionnements.

2.    Versez les corps gras (huile et beurre) dans un contenant en verre et les placer au bain marie pour qu’ils fondent.3.    Préparer les ajouts que vous voulez incorporer à la trace

3.    Rajouter le mélange eau/soude (lessive de soude) aux huiles

4.    Brasser jusqu’à obtenir la trace.
La trace est le moment où la surface du liquide commence à prendre de la consistance et à s’épaissir. C’est à ce stade qu’ il est possible d’ajouter certains additifs (colorants, arômes, huiles…).

 La trace

5) Ajoutez les ajouts en remuant jusqu’à incorporation

Couler en moule

1.    Graisser les moules avec de l’huile
2.    Verser la pâte dans les moules.
3.    Nettoyer tout votre matériel en vous protégeant.

Après la préparation du savon

1.    Laisser reposer le savon 1 ou 2 jours.
2.    Démouler le savon avec des gants lorsqu’il est suffisamment solidifié.
3.    Le laisser reposer dans un endroit très sec pendant un mois période de cure nécessaire pour que le ph s’abaisse. Attention pendant ce laps de temps, le savon reste toujours corrosif.

 Une recette type avec le procédé ici 

 

 

29 thoughts on “Savon à la Soude – Soap Process

  1. Camara Hamady Moussa

    bonjour
    Pouvez vous me renseigner sur la quantité d’eau dans laquelle doit être dissoute la soude pour transformer 1l d’huile de coton?
    merçi.

    Reply
    1. Caly Post author

      Bonjour Camara Hamady Moussa non je transmets un savoir faire ici mais je ne fais pas les calculs pour vous 🙂

      Reply
  2. oizelle

    Bonjour,
    y’a t’il une date de péremption pour la lessive de soude ? j’ai beau retourner la bouteille dans tous les sens…les chiffres qui s’y trouve ne me paraissent pas forcément clairs… une idée ? Merci

    Reply
    1. Caly Post author

      Oizelle non pas de soucis la lessive de soude se conserve sans probleme 😉

      Reply
      1. Carine

        Bonjour, je ne comprends pas pourquoi je n’obtiens pas la trace!!! J’ ai essayé de refaire chauffer le mélange mais toujours pas de trace, pouvez-vous m’aider ? Merci

        Reply
        1. Caly Post author

          Faire chauffer le mélange ?! Surtout pas la soude fait chauffer spontanément la préparation !!! Tu dois avoir un probleme au niveau de tes ingrédients… Tu utilises bien de la soude caustique ?

          Reply
  3. Anne

    Ca y est Caly, j’ai fais mon 1er savon à la soude liquide !
    En fait, j’ai fait chauffer mes beurres et HV ensemble et j’ai attendu que la T° qui était après chauffe de 70° redescende à – de 40° pour rajouter ma soude liquide !
    Tout c’est bien passé. Je trouve que l’utilisation de la soude liquide est moins dangereuse. je pense que je garderais cette méthode.
    Merci de tes conseils.

    Reply
    1. Caly Post author

      Félicitations Anne !!! C’est juste une histoire d’habitude. A partir du moment ou on fait du savon, c’est de tout manière dangereux si l’on ne fait pas attention quelque soit la soude employée 😉
      Par ailleurs avec le soude en perle on peut se permettre toutes les fantaisies possibles (purées de fruit et légume, lait précieux comme celui d’anesse etc…)

      Reply
  4. Anne

    Bonjour Caly,
    Je souhaite me lancer dans la saponification à froid. Il est préconisé de mélanger la lessive de soude et les huiles quand elles sont arrivées à la même T° (35° – 45°). Comment faire quand on utilise de la soude liquide (à30%) pour que celle-ci atteigne cette T° ? Car à T° ambiante ma soude liquide ne fait que 18° à 20° grand maximum ! Nul part je ne trouve cette info ! Puis-je faire chauffer la soude liquide ; j’ai un doute et je ne voudrais pas faire de bêtises ?
    Merci

    Reply
    1. Caly Post author

      Ces indications marchent avec la soude en granule uniquement.
      il ne faut surtout pas chauffer la soude ! Ce qui importe c’est que tous les ingrédients soient à la meme température.

      Reply
      1. Anne

        Ok, merci Caly.
        Si je veux utiliser la soude liquide, il va falloir que je choisisses des huile également liquide, car par exemple l’HV de coco, de coprah ou de palme est solide à T° ambiante. C’est donc pas simple ! Je crois que le mieux serait de racheter de la soude solide !!!!

        Reply
        1. Caly Post author

          Anne tu peux utiliser des HV solides ou des beurres que tu fonds à la chaleur douce. Tu ajoutes apres toutes les huiles froides, et tu attends un peu pour abaisser la température 🙂

          Reply
  5. brin de paille

    Bonjour,

    Justement en parlent des calculateurs, je voudrais être sure d'avoir compris leur fonctionnement. As-tu fais un article dessus?
    Je me perds un peu et comme je débute en savonnerie…
    Merci Caly

    Reply
  6. caly

    Moricette quand tu parles de savon basique, tu fais allusion au melt & pour ou on fond une base, on la verse en moule et c’est terminé… il n’y a aucun danger et c’est une activité que l’on peut même faire avec de jeunes enfants.

    C’est bien dans la manipulation de la soude que réside le danger. Elle est particulièrement corrosive (cf le premier paragraphe de l’article), il suffit de regarder dans google image "brulure soude caustique" et tu comprends a quel point il est nécessaire de ne recevoir aucune projection pendant la fabrication de savon.

    Ensuite cette technique demande de comprendre et maitriser les calculateurs…

    Reply
  7. moricettte

    Question super stupide je suppose mais, en quoi ce procédé est il plus délicat (hormis les risques liés à la soude) que celui d’un savon plus "basique" ??

    Reply
  8. caly

    Nami pour commencer je ne peux que t’inviter a lire et relire tous les articles de la section Savon ou tu trouveras bon nombre de réponses a tes questions.
    Tu peux aussi venir sur le forum si tu veux echanger avec d’autres tambouilleuses et surtout vaider une formule avant de te lancer !

    On parle de savon et on est toujours obligée de surgraisser (exces d’huile) pour avoir un savon doux.
    il y a différente méthode pour sugraisser, tu peux te contenter d’ajouter une huile a la trace pour commencer simplement.
    Pour un savon on peut utiliser une seule huile : c’est le mélange soude et gras qui donne un savon !
    Donc on utilise un ou plusieurs corps gras car chacun a des spécificités différents qui rendont le savon plus dur, plus cremeux, plus moussant….
    Pour débuter tu peux prendre de la lessive de soude, c’est beaucoup plus simple, ta solution est déjà toute prete à l’utilisation.

    Reply
  9. nami

    kikoo Caly:-)j’aimerais fabriquer des savons et j’ai encore des doutes sur certaines ptites choses 1.quand on dit "savons surgras", on est obligés de le faire surgras? 2.surgras, ça veut dire qu’on retire une huile des ingrédients de base calculée avec the sage et on le met à la trace pour qu’il soit surgras ou on invente un poids pour cette huile ou corps gras ajoutée à la trace? 3.c’est quoi ins? 4.pour faire une recette de savons, on est obligés de mettre "36" huiles et/ ou corps gras? 5.comment savoir combien de types d huiles il faut mettre, on choisit ce que l’on veut? 6.pour la soude, faut-il de l’eau déminéralisée ou alors,l’eau du robinet ou de bouteille convient? j’espère que je ne t’embête pas avec mes questions 🙂 c’est parce que je veux être sûre :-)merci d’avance kisssss

    Reply
  10. trifaze

    Merci pour ce récap! J’ai toujours eu peur de la soude, mais en 2011, je me lance, yes!!

    Reply
  11. sardin

    très bien ce tuto,
    qu’as-tu rajouté comme poudre pour qu’il soit bien blanc ?
    et qu’as-tu rajouter comme poudre pour obtenir la couleur rouge-orangée ?
    merci

    Reply
  12. Cappuccino

    J’ai 2 questions a ce sujet là…

    J’aimerai faire un savon "melting pot" de mes huiles végétales (en faisant bien attention qu’il soit équilibré) croix-tu que ce soit une bonne idée ?

    Et en plus de ce melting pot je souhaiterai qu’il soit marbré choco vanille…
    Dans l’idée, je voulais faire 2 bases différentes que je mélange genre pour le choco une base beurre de cacao, huile d’olive, huile de coco et de ricin (inspiree AZ) où je rajoute a la trace 2 carrés de chocolat fondu. Et pour la 2e base beurre de karité, huile d’abricot, son de riz et ricin et a la trace un macerat de vanille.
    Je me pose la question si le tout va coller ou s’il vaut mieux faire la meme base que je divise en 2 a la trace et où je rajoute d’un côté du beurre de cacao et le chocolat et de l’autre coté mon macerat de vanille…?

    Calyyyyy éclaire-moi !! Help help 😉 Bisous

    Reply
  13. caly

    Cappuccino tu parles de MELT & POUR ou de savon à la soude ???
    Je pense qu’il s’agit de la dernière solution vu que tu parles de trace 😉 Je te conseille d’utiliser la meme base pour ton marbrage, quand on débute il est préférable de faire le plus simplement possible.

    Reply
  14. caly

    Merci les filles 🙂

    Sardin : lorsqu’il est de couleur blanc il n’y a justement rien a part la lessive de soude et les corps gras 😉
    Le rouge orangé est en fait un rose assez soutenu obtenu avec de la calamine et un peu d’oxyde rouge

    Reply
  15. Cappuccino

    Super !!! Je rajouterai, faites attention a la soude caustique colorée qui se vend dans les hypermarchés… il s’agit de déboucheur !!!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *