Remedes naturelles pour Tendinites, entorses, arthrose…

Nous avons tous, hélas, un vieillissement de nos articulations…

 

D'aprés les statistiques de la sécurité sociale ce serait 99% des français de plus de 40 ans qui seraient des arthrosiques.

Et comme l'ont prouvé de nombreuses radiographies tout le monde souffre de rhumatismes. Cet état se situe au niveau de nos articulations qui sont particulièrement sensibles et vulnérables. Certains ont quelques élancements ou une légère raideur temporaire d'un membre ou d'une articulation mais nous sommes tous logés à la même enseigne. Il suffit que le temps soit humide pour que les vieilles douleurs se réveillent.

Nous n'avons guêre d'espoir de faire disparaître complètement le rhumatisme. Mais on peut le soulager énormément, au point de ne plus en souffrir en tous cas. Par des méthodes naturelles on arrive à soulager toutes ces petites douleurs qui peuvent prendre la forme d'une tendinite ou d'une articulation laxiste à l'extrême au point de se tordre trés souvent.

Recettes Naturelles

- La Gemmothérapie donne de bons résultats à base d'extraits de bourgeons de Bouleau, de chêne, de Pin.


- L' Harpagophytum est doté de propriétés anti-inflammatoires et tous les sportifs l'utilisent contre les tendinites et les douleurs articulaires.

Il est efficace également contre les contractures.


- Les aimants sont trés efficaces et s'ils sont posés rapidement ils peuvent soulager trés vite. Si vous en avez à votre disposition, placez-les sur un trajet de méridien d'acupuncture. Par exemple, pour une entorse de la malléole externe, trés fréquente, placez les aimants sur le trajet du méridien de la vessie, voir en-dessous pour le trajet du méridien. Ils sont trés efficaces en cas de douleur, quelle que soit son origine, traumatique ou rhumatismale.


- L'acupuncture donne de trés bons résultats et il suffit de connaître quelques points pour se soulager. Par exemple le 4ème point du méridien du gros intestin est le point maître de toutes les douleurs situées dans la partie haute du corps. Il est situé dans l'angle formé par le pouce et l'index et il doit être piqué pour soulager vos douleurs.

L'autre point contre toutes les douleurs du bas du corps c'est le 60ème point du méridien de la vessie. Il est situé en arrière du point le plus saillant de la malléole externe (à 2 travers de doigt), entre le point le plus saillant et le tendon d'achille.


Un autre point trés intéressant c'est le 3ème point du méridien du foie, qui est situé bilatéralement sur le cou de pied, entre le 1er et le 2ème métatarsien, juste un peu en avant de leur articulation avec le 1er cunéïforme. Il est utilisé pour les douleurs lombaires, contre les crampes, les contractures.

- vous prenez un bouquet d'ortie avec des gants et flagellez la partie douloureuse.

Ce fouet d'ortie va procurer une grosse vaso-dilatation au niveau de la peau et décongestionner les tissus profonds en accélérant la circulation sanguine de toute la zone.


- Si vous êtes sûrs que l'arthrose est à l'origine de vos troubles, il faut chauffer l'articulation cela va vous l'assouplir et va faire régresser vos douleurs.

Tous les cataplasmes chauds sont bons.


- L'Alimentation doit être pauvre en produits animaux et surtout en laitages. Les cures de Pamplemousse ou de poires sont trés efficaces. Pour les boissons supprimez totalement le vin blanc, préférez du Thé, le thé vert par exemple riche en

antioxydants. Les olives noires sont excellentes contre le rhumatisme, une dizaine par jour.


- L'hydrothérapie peut être chaude ou froide.

Par exemple sur une entorse placez du froid immédiatement, cela peut arrêter et bloquer toute complication.

Mais dans toute douleur il sera bon de tester si la douleur réagit au chaud ou au froid.

Aprés être sûr que le patient est soulagé par des applications chaudes, pratiquez des enveloppements, des compresses, des affusions.

Quant à l'arthrite chronique déformante elle réagit trés bien à l'hydrothérapie froide de Kneipp. Les vertus de cette cure est attestée par les nombreux malades qui  ont obtenu la suppression de leurs misères et la guérison complète. Pratiquer toujours l'hydrothérapie froide en étant vous-mêmes trés chaud dans une ambiance chaude.


- Que ce soit une entorse , une contusion, une tendinite,

l'ARGILE est efficace pour tout le monde et peut même être considéré comme un des meilleurs remèdes naturels. Elle aidera à résorber l'hématome et à rétablir rapidement une bonne circulation de toute la zone. On peut l'utiliser en cataplasmes à garder 3 heures environ.

Les résultats sont tout simplement extraordinaires, l'argile réduit, cicatrise, dégonfle, chasse l'inflammation, absorbe littéralement le mal


- Pour lutter contre l'enflure et la sensibilité il sera bon d'appliquer des compresses froides d'eau vinaigrée, plusieurs fois par jour. On peut même, si c'est possible, appliquer de la glace (mais en contact direct avec la peau) pour éviter l'enflure.


- Si la partie à soigner montre des signes de rougeur et d'échauffement le meilleur remède sera le cataplasme de fromage blanc. Il soignera aussi bien les entorses que les tendinites et même l'arthrose et les rhumatismes. Et en plus il calmera les démangeaisons.


- Ne pas oublier que l'ARNICA est le remède par excellence de ce genre de traumatismes. On utilisera la Teinture mère à raison de 5 gouttes 3 fois par jour dans un peu d'eau.

Et  en externe, en compresses, en enveloppements, 3 cuillers à soupe pour un litre d'eau. Appliquer des enveloppements froids sur la partie atteinte.
Le traitement naturel de ce genre de blessure est le plus sûr de tous, un maximum de rapidité et le moins de danger de séquelles. Il faut se méfier des plâtres et des immobilisations qui risquent d'aggraver les risques de thromboses menaçantes. Et le traitement peut être entrepris rapidement et à peu de frais.

Les tendinites apparaissent souvent aprés un surmenage prolongé. On peut les envelopper mais tous les jours il faudra faire des cataplasmes d'argile qui auront une grande efficacité.


– Sur les entorses et les tendinites les bains d'eau trés salées seront excellentes. Sur les entorses anciennes pratiquer des bains trés chauds et trés salés.

Sur les entorses récentes il vaudra mieux privilégier l'eau salée froide.


- On peut pratiquer des cataplasmes chauds à base de fécule de pommes de terre.


- Les cataplasmes de farine de lin sont souvent utilisés pour leurs propriétés émollientes remarquables.


- En Homéopathie on utilisera les médicaments Arnica, Ruta, rhus toxicodendron, Apis, Ledum, en 4CH, et Natrum muriaticum 7CH, calcarea Fluorica 7CH, Natrum carbonicum 5CH et en oligo-éléments Fluor et Manganèse-Cuivre.


- Les emplâtres de feuilles de Chou Cru sur 3 épaisseurs que l'on peut garder toute la nuit seront résolutif et calmant. Si vous avez du Persil en quantité il aura un peu la même efficacité que la feuille de chou.


- Cataplasmes de feuilles de verveine avec les fleurs cuites dans du vinaigre.


- Parmi les plantes on pourra utiliser la camomille, la carotte, le chou, le lierre terrestre, le navet, la sauge.

- Aromathérapie : En application locale une trés bonne thérapeutique : Mélanger 90% d'huile d'arnica 10% d' huile essence d'Immortelle (Hélichrysum Italicum), plusieurs fois par jour.

Thym,  tonique capillaire et stimulant physique et psychique, antispasmodique, 3g max 3x/jour

Source F. Joubert

22 thoughts on “Remedes naturelles pour Tendinites, entorses, arthrose…

  1. vanderpotte

    est-ce que glucosamine et chondroitine suffisent pour également enlever l'oedeme du dessus de mon pied

    Reply
  2. queret

    article tres tres interresant mais ou trouver ces deux produits et bonne fabrication
    merci beaucoup pour tous ces renseignements

    michele queret

    Reply
  3. beya

    Merci beaucoup pour toutes ces informations , mais où trouver le glucosamine et la chondroitine? merci

    Reply
  4. M@nu

    Ok merci qd même !!

    Je suis tombé la dessus !

    ——

    Détails importants que vous devez savoir sur l'arthrose

    Cher lecteur,

    L'arthrose est une maladie très répandue qui envoie chaque année 4 millions de patients chez leur médecin en France.

    Pour l'industrie pharmaceutique, c'est une vache à lait qui a été exploitée, et même surexploitée jusqu'à ce qu'éclate le scandale du Vioxx, un médicament anti-inflammatoire utilisé contre les douleurs de l'arthrose, et retiré du marché en 2004 à cause de son danger pour le cœur.

    Lorsque vous souffrez d'arthrose, une ou plusieurs des articulations de votre corps sont douloureuses, gonflées, enflammées. Chaque geste vous fait souffrir, et adieu les jeux de ballon, la danse, le ski, le tennis. Quant à l'athlétisme, le judo et le karaté, ou encore l'haltérophilie, ce n'est bien sûr même pas la peine d'y penser !

    Certains patients ne peuvent plus monter ni descendre un escalier. D'autres sont totalement immobilisés. Bref, il y a urgence, et c'est pourquoi les patients se sont longtemps tournés massivement vers les médicaments anti-inflammatoires, la cortisone et les analgésiques chimiques (anti-douleurs).

    Ces médicaments fonctionnent, dans un premier temps. Miracle, vous pouvez à nouveau ouvrir un pot de confiture, casser des noix, jardiner ! Vous redécouvrez les petits plaisirs de la vie pendant plusieurs mois, peut-être même quelques années.

    Mais c'est alors que survient une crise d'arthrose plus violente et durable qu'à l'ordinaire. Confiant, vous avalez pilule sur pilule, pendant une semaine, dix jours, quinze jours… et vous vous apercevez que, non seulement l'effet n'est plus si efficace, mais que votre digestion se dérègle. Diarrhées, constipations, douleurs à l'estomac, puis saignements, vous vous inquiétez. Vous commencez à vous demander s'il faut continuer les médicaments ou si vous ne préfériez pas, après tout, vos douleurs d'arthrose.

    Malheureusement, vous avez raison de vous poser la question. L'arthrose est causée par une inflammation du cartilage, ces coussins qui protègent le bout de vos os, et qui leur permettent de se frotter l'un contre l'autre en souplesse. En cas d'arthrose, des agents inflammatoires dans vos articulations détruisent le cartilage, qui se fissure, se craquèle, et peut disparaître complètement, laissant vos os à nus. Lorsque vous bougez, les bouts de vos os frottent directement l'un contre l'autre, ce qui fait mal et aggrave encore l'inflammation, et donc le gonflement de vos articulations.
    Les médicaments bloquent la douleur, c'est tout

    Les médicaments actuels, y compris les plus récents ne font que bloquer la douleur. Ils n'ont aucun effet sur le cartilage, qui continue à se dégrader.

    C'est pourquoi ils sont efficaces à court terme. A long terme, leur efficacité baisse, jusqu'à devenir inexistante lorsque tout votre cartilage a disparu. Et il ne vous reste plus que les effets secondaires, qui peuvent être graves.

    Mais la bonne nouvelle et que les recherches scientifiques récentes montrent que la médecine naturelle a des solutions très intéressantes à vous proposer contre l'arthrose.

    En fait, l'arthrose fait peut-être même partie des maladies conte lesquelles il existe le plus d'espoir. De nombreux patients sont parvenus à se débarrasser totalement de leurs douleurs, grâce à des solutions naturelles.

    Aujourd'hui, nous allons explorer plusieurs traitements possibles, qui soulageront la plupart des patients. Si aucune ne marche pour vous, pas d'angoisse. Nous reviendrons très régulièrement dans Santé et Nutritionsur le sujet de l'arthrose pour présenter tous les aspects de cette maladie, ce qui sera l'occasion de proposer de nombreuses autres approches thérapeutiques efficaces.
    Contre la douleur : l’harpagophytum

    Les adeptes de la médecine naturelle voudront bien m'excuser de commencer par cette « tarte à la crème ». L'harpagophytum se vend aujourd'hui à tous les coins de rue. Les seuls points de vente qui n'en proposent pas encore sont les distibuteurs automatiques de snacks dans les gares (mais pour combien de temps ?). En fait le succès est tel que la culture d'harapagophytum serait en train de provoquer un désastre écologique (de plus) en Afrique.

    Cette plante est en effet récoltée dans les déserts sableux d’Afrique du Sud et de Namibie. Les racines sont utilisées pour fabriquer des gélules qui renferment les principaux principes actifs : harpagoside, harpagide, procumboside, procumbide, des substances anti-inflammatoires et analgésiques.

    Pour les personnes souffrant de rhumatismes, des cures de cette plante apportent en général un soulagement rapide et spectaculaire qui peut aider à réduire les doses des médicaments. Beaucoup disent ne plus pouvoir s'en passer.

    Une étude publiée en 2003 montre une forte réduction de la douleur et des symptômes de l’arthrose chez 75 patients traités avec de l’harpagophytum. La douleur régresse de 25 à 45 % alors que la mobilité augmente d’autant.(1)
    L'harpagophytum serait aussi efficace que des médicaments pour calmer les inflammations et les douleurs de l’arthrose si l'on en croit l'ensemble des études conduites sur le sujet.

    Une étude française très récente a été conduite sur 122 personnes souffrant d'arthrose de la hanche et du genou. Pendant 4 mois, une partie des volontaires a pris 435 mg d'harpagophytum par jour pendant que l'autre prenait un médicament anti-inflammatoire appelé diacerhéine. Les douleurs ont diminué de la même manière dans les deux groupes. Les patients du groupe harpagophytum utilisaient moins de médicaments anti-douleur à la fin de l'étude. Ils souffraient également moins de diarrhées que ceux qui suivaient le traitement anti-inflammatoire chimique (26 %).(2)

    Une autre étude de 2003 a comparé chez 44 personnes l’efficacité de l’harpagophytum à celle d’un anti-inflammatoire de dernière génération, le rofecoxib. Les patients pouvaient continuer à suivre en parallèle leur traitement habituel ou l’interrompre s’ils allaient mieux. Six semaines après le début de l’étude, 10 patients avaient pu, grâce à l’harpagophytum, suspendre pendant plus de 5 jours leur traitement habituel. Ils n’étaient que 5 parmi ceux soignés avec le rofecoxib. Pour les autres, la réduction de la douleur était similaire dans les deux groupes, mais le nombre d’effets indésirables deux fois plus élevé chez les personnes qui prenaient le rofecoxib.(3)

    Voilà pour la douleur…
    Le gingembre, un anti-inflammatoire méconnu

    Mais supprimer la douleur ne suffit pas, comme nous l'avons vu. Encore faut-il réduire aussi l'inflammation, car l'inflammation est produite par des agents, les interleukines, qui détruisent votre cartilage.

    La médecine ayurvédique décrit le gingembre (Zingiber officinale) comme la plante de référence pour combattre les inflammations de toutes natures. Des recherches très récentes ont confirmé le caractère anti-inflammatoire des composés du gingembre. En fait, certains chercheurs estiment que le gingembre pourrait faire jeu égal avec des médicaments de dernière génération.(4)

    C’est en s’appuyant sur son usage ancestral que des chercheurs ont eu l’idée en 1992 de tester de la poudre de gingembre dans l’arthrose. Après 3 mois d’utilisation, les trois-quarts des patients ont vu leur état s’améliorer. Certains ont poursuivi le traitement à base de gingembre pendant plus de deux ans et demi sans aucun effet indésirable notable.(5)

    Une étude clinique intéressante a été récemment publiée dans le journal médical de référence Arthritis and Rheumatism. Les scientifiques ont donné pendant 6 semaines à des personnes souffrant d’arthrose du genou, soit du gingembre soit un placebo. Les participants pouvaient prendre un médicament chimique si les douleurs étaient trop fortes. L’étude a été conduite sans que ni les médecins qui dirigeant l’étude, ni les patients, ne sachent qui prenait le gingembre et qui prenait la pilule dénuée d’effet (placebo). En science, ces études sont dites « contrôlées, en double aveugle » et ce sont celles dont les résultats sont les plus fiables.

    Les chercheurs ont constaté à l’issue de l’étude que les personnes ayant pris le gingembre, mais pas celles qui avaient pris le placebo, se déplaçaient avec plus de facilité, que leur douleur était moins forte et leur articulation moins raide, signe que leur arthrose était grandement améliorée par le gingembre.(6) Toutefois, nous n'en sommes qu'au début des études sur le gingembre dans l'arthrose, et il faut attendre la confirmation de ces résultats avant d'être certain de son efficacité.
    Ralentir la maladie avec les acides gras oméga-3

    La troisième arme stratégique dans votre combat contre l'arthrose est une substance qui permet de ralentir la maladie, et il s'agit des oméga-3.

    Les oméga-3, autre « tarte à la crème » de la médecine naturelle, tant leur efficacité est désormais incontestable et reconnue même par la médecine conventionnelle, sont une famille d’acides gras (constituants des graisses) que l’on trouve dans les légumes à feuilles vertes, les noix, les poissons gras (anchois, hareng, maquereau, sardine, saumon), les graines de lin, les huiles de colza, de noix et de lin. Une fois absorbés, ces acides gras donnent naissance à des substances qui ont des propriétés anti-inflammatoires puissantes.

    Depuis 1998, le Dr Bruce Caterson de l’université de Cardiff (Pays de Galles) et son équipe se passionnent pour les bénéfices potentiels des suppléments d’oméga-3 sur l’arthrose. Après plusieurs expériences menées en laboratoire sur des tissus de cartilage arthrosique qui se sont avérées prometteuses, ces chercheurs viennent de publier les résultats de leur première étude chez l’homme.

    Et ils sont extrêmement prometteurs. 31 personnes souffrant d’arthrose et en attente d’une opération chirurgicale pour la pose d’une prothèse totale du genou ont participé à cette étude. La moitié des participants a pris 2 fois par jour pendant 10 à 12 semaines avant l’opération, 2 capsules contenant 1 g d’huile de foie de morue enrichie en acides gras oméga-3. L’autre moitié a pris un placebo. Après l’opération, les cartilages récupérés ont été analysés. Résultat : dans 86 % des cas du groupe oméga-3, plus aucune trace (ou très peu) des enzymes qui détruisent le cartilage contre 26 % dans le groupe placebo. D’après le professeur Bruce Caterson qui a mené l’étude, « concrètement cela signi fie qu’une supplé mentation en acides gras oméga-3 peut ralentir voire stopper l’usure du cartilage et réduire l’inflammation ainsi que la douleur qui accompagne l’arthrose. » Là encore, on ne dispose encore que d'un petit nombre de travaux, mais ils sont prometteurs.
    Pour réparer le cartilage : glucosamine et chondroïtine

    Enfin, nous avons gardé le plus beau pour la fin, deux substances naturelles pourraient même contribuer à inverser le processus d'arthrose, autrement dit réparer votre cartilage et faire rajeunir vos articulations de plusieurs années.

    Dans votre cartilage, vous avez des « molécules-éponge », qui attirent et conservent l'eau, et assurent ainsi la souplesse et l’élasticité de vos tissus articulaires. Ces molécules s'appellent les protéoglycanes (inutile de retenir le nom). Sans elles, le cartilage est incapable d’absorber les chocs, il craque, se fissure et peut s’user complètement.

    Pour que les cellules de nos articulations puissent fabriquer des protéoglycanes, elles ont besoin de deux substances : la glucosamine et la chondroïtine. Normalement, les chondrocytes les synthétisent à partir du glucose des aliments au terme de plusieurs réactions biochimiques. Mais dans l’arthrose, les chondrocytes, même bien alimentés en glucose ne parviennent plus à accomplir correctement leur tâche. Les chercheurs ont découvert qu’on obtenait de bien meilleurs résultats en apportant directement aux chondrocytes la glucosamine et la chondroïtine préformées, sous la forme de suppléments par voie orale. Ces substances peuvent dans certains cas stimuler la production de protéoglycanes et à normaliser le métabolisme du cartilage. Non seulement ce dernier ne dégénère plus, mais du cartilage neuf peut être reconstruit.

    Depuis plus de 20 ans, la majorité des études a conclu à l’efficacité des suppléments de glucosamine pour soulager les douleurs en cas d’arthrose mineure ou modérée. Cette amélioration apparaît dans un délai de 2 à 8 semaines et persiste plusieurs semaines après l’arrêt de traitement. Ceci est dû aux effets anti-inflammatoires de la glucosamine.(7) Par ailleurs, et c’est là tout son intérêt par rapport aux traitements anti-inflammatoires, la glucosamine pourrait dans certains cas stabiliser le processus de destruction du cartilage. Deux études cliniques menées sur des personnes souffrant d’arthrose du genou ont montré que la prise quotidienne de 1 500 mg de sulfate de glucosamine pendant 3 ans permet de bloquer la progression de la maladie.(8)(9) Aucun effet secondaire significatif n’a &eacut e;té rapporté. Il faut pour cela qu’il reste dans l’articulation des cellules qui fabriquent le cartilage, c’est-à-dire que celui-ci n’ait pas été totalement détruit. D’où l’importance de se préoccuper de prévention très tôt, par exemple après un traumatisme du genou (accident de ski…) parce que ce type de traumatisme entraîne immédiatement un processus inflammatoire qui à terme détruit le cartilage.

    Et la chondroïtine ? Même si le dossier scientifique de la chondroïtine n’est pas aussi étoffé que celui de la glucosamine, les études cliniques dont on dispose laissent penser qu’elle peut soulager la douleur. Elle peut aussi contribuer à stopper ou ralentir la progression de la maladie. Dans une étude contrôlée en double aveugle, les chercheurs ont suivi 120 personnes souffrant d’arthrose du genou. Le traitement étudié par comparaison à un placebo consistait à prendre 800 mg de sulfate de chondroïtine par jour pendant 3 mois, traitement qui a été renouvelé une fois dans l’année. Au bout d’un an, les personnes effectivement souffraient moins et les radiographies montraient que les lésions du cartilage avaient peu évolué. Comme pour la glucosamine, l’e ffet positif de la chondroï ;tine se prolonge après l’arrêt du traitement.(10)

    Des scientifiques ont montré que glucosamine et chondroïtine pourraient agir en synergie pour une plus grande efficacité.

    A votre santé,
    Jean-Marc Dupuis
    **********************

    Sources de cet article :

    (1) Wegener T : Treatment of patients with arthrosis of hip or knee with an aqueous extract of Devil's Claw (Harpagophytum procumbens DC.). Phytother Res 2003, 17(10):1165-1172.

    (2) Leblan D : Harpagophytum procumbens in the treatment of knee and hip osteoarthritis. Four-month results of a prospective, multicenter, double-blind trial versus diacerhein. Joint Bone Spine. 2000, 67(5):462-427.

    (3) Chrubasik S : A randomized double-blind pilot study comparing Doloteffin and Vioxx in the treatment of low back pain. Rheumatology (Oxford). 2003, 42(1):141-148.

    (4) Kiuchi F : Inhibition of prostaglandin and leukotriene biosynthesis by gingerols and diarylheptanoids. Chem Pharm Bull 1992, 40(2):387-391.

    (5) Srivastava KC : Ginger (Zingiber officinale) in rheumatism and musculoskeletal disorders. Med Hypotheses. 1992, 39(4):342-348.

    (6) Altman RD : Effects of a ginger extract on knee pain in patients with osteoarthritis. Arthritis Rheum 2001, 44(11):2531-2538.

    (7) Vangsness CT Jr, Spiker W, Erickson J. A review of evidence-based medicine for glucosamine and chondroitin sulfate use in knee osteoarthritis. Arthroscopy. 2009 Jan ; 25(1):86-94. Epub 2008 Sep 30. Review. PubMed PMID: 19111223.

    (8) Reginster JY, Deroisy R, Rovati LC, Lee RL, Lejeune E, Bruyere O, Giacovelli G, Henrotin Y, Dacre JE, Gossett C. Long-term effects of glucosamine sulphate on osteoarthritis progression: a randomised, placebo-controlled clinical trial.Lancet 2001 Jan 27;357(9252):251-6.

    (9) Pavelka K, Gatterova J, Olejarova M, Machacek S, Giacovelli G, Rovati LC. Glucosamine sulfate use and delay of progression of knee osteoarthritis: a 3-year, randomized, placebo-controlled, double-blind study.Arch Intern Med 2002 Oct 14;162(18):2113-23.

    (10) Uebelhart D : Intermittent treatment of knee osteoarthritis with oral chondroitin sulfate : a one-year, randomized, double-blind, multicenter study versus placebo. Osteoarthritis Cartilage. 2004 Apr;12(4):269-76.

    Reply
  5. caly

    M@nu désolée pour cette mauvaise nouvelle… malheureusement je connais pas ce duo :-(

    Reply
  6. M@nu

    Merci de ton avis Caly.

    Bon je cherchais des infos sur l'arthrose pour une autre personne et pan après un scanner voilà qu'on m'annonce que je suis aussi élu à la ( longue ? ) liste des détenteurs de cette saleté :(
    Moi qui adore le sport me voilà très inquiet …. quarante berges et déjà atteint j'suis dégouté !!!

    Sinon j'ai entendu positivement parler aussi du duo glucosamine/sulfate de chondroïtine, quelqu'un en sait il plus sur ce sujet ???

    Reply
  7. caly

    m@nu je dirai intox sauf si tu as un estomac particulièrement trop fragile ;-)
    le vinaigre de cidre etait fort utilisé par les anciens qui en prenaient tous les jours une cuillère à café pour fortifier leurs organismes.

    Reply
  8. m@nu

    Bonjour,
    J'ai lu sur d'autres forum le bienfait du vinaigre de cidre dans ce cas là cependant certains rebondissent sur le fait que cela peut être très néfaste pour l'estomac d'en ingurgiter tous les jours.

    Info ou intox ???

    Reply
  9. severine

    Bonjour Caly
    Un bon remede de grand mère pour soigner l'arthrose : le vinaigre de cidre

    Une cuillère chaque jour mélangé à de l'eau et ca roule ! on peut aussi se faire des massages à l'huile d'olive et des cataplasmes au chou. Très efficace mais attention de perdre un peu de poids aussi si vous avez des kilos en trop.

    Merci pour toutes vos infos caly

    ——————————————————————-
    Séverine
    http://www.mes1001remedes.com

    Reply
  10. cathetjuju

    Tiens, de bonnes infos de Caly, merci! Je passais par là pour soulager les douleurs dans les doigts.

    Reply
  11. hanna

    bonjour,j’éspére que tout le monde va bien.bon je vais vous éxpliquer mon probléme.
    En 1998 j’ai fait une exursion de 3 jours au maroc et j’ai marché vraiment en plein soleil dans un chaleur de plus de 40 degrés et depuis cette année de soufre de douleur parfois horrible et je doit prendre des somnifére pour pouvoir dormir et cette douleur je l’est 24/24 heures et 7/7 jours.
    j’ai éssayer tout les médecin possible tout les médicament possible et rien n’a marché juste ZALDIAR qui ma fait baisser la douleur pendant le traitement.Alors si quelqun connaitré un réméde naturelle qui me le dise s’il vous plait,je lui serais étérnellement reconnaissante.Mille merci d’avance.

    Reply
  12. caly

    Waouhhh je vois ca bouillonne vraiment alors quelques suggestions pour faire ton baume : huile de tamanu, de menthe, de millerpertuis et huile essentielle de menthe, et de gaulthérie :-);

    Biz"

    Reply
  13. Angie

    bonsoir y-a-til une idée de baume pour douleur musculaire? ou est-ce celui au Manuka?
    oh la la ma tête bouillonne de questions……
    Merci..

    Reply
  14. christine

    Je suis un peu embarrassée, j’ai lu sur certains sites que l’arnica par voie orale est toxique, ma fille en a pris 2 jours, elle trouve que ça l’endort un peu, mais je ne voudrais pas l’empoisonner! Quel est ton avis?

    Reply
  15. caly

    De rien Miss Mel… et attention a tes chevilles… après quand elles sont fragilisées, elles se tordent à répétition !

    Reply
  16. Mélanie

    Merci Caly, le cataplasme à l’argile je note, je fais du sport et les entorses arrivent régulièrement, c’est normal!

    Reply
  17. caly

    Jsuis bien contente pour ta fille parcequ’il n’y a rien de pire que de souffrir en permanence et devoir ce bourrer de médiament !
    D’autant que les cortoides sont forts et ont certains effets secondaires non négligeables.

    Pour la teinture faut que je pense a faire un sujet lol, voici les infos christine :
    Broyer finement la plante, ajoutez environ le double de son volume en alcool d’au moins 40 %.
    * verser la préparation dans récipient en verre. fermer hermétiquement.
    * laisser macérer un mois à l’abri de la lumière, secouer vigoureusement le bocal tous les 2 jours.
    * filtrer en pressant afin d’extraire le maximum de teinture apres environ 3 à 4 semaines.
    * transvaser la teinture dans des petites bouteilles de verre coloré. garder à l’abri de la lumière.
    Les teintures à l’alcool se conservent environ sept ans.

    Je te conseille de faire une assez grosse quantité d’un coup vu le temps de conservation de la préparation et les besoins de ta fille ;-);

    Grosses bises

    Reply
  18. caly

    En fait la teinture a été tres largement employe par voix interne… et pendant tres longtemps.

    Aujourd’hui on dit que la toxicité en interne peut provoquer des problèmes de type :vertige, douleur gastrique… etc mais tout dépend aussi de la posologie.Il ne faut pas ce shooter à la teinture, ni a celle ci ni a une autre dailleur

    C’est a certaine dose et consécutif a une longue prise que de tels troubles peuvent apparaitres.

    Tu peux aussi l’utiliser en compresse en diluant la teinture par voix externe si tu préfères. Et garder la prescription par voix orale en cas de grosse douleur ou de périodes de crises.

    C’est normal que cela l’endorme un peu…j’ai lu que certains hospitaux a l’etranger faisait des tests sur l’Arnica notamment et en administrent avant l’entrée au bloc opératoire pour diminuer le stress des patients !

    Voila Christine, perso, je n’ai personne dans la famille qui est ce genre de douleur donc je n’ai pas eu l’opportunité de tester ces pouvoirs.

    Ne t’inquietes pas avec ce que ta fille a pris, elle ne sera pas malade. Et si tu preferes fait lui faire des compresse simplement.

    Grosses Bises

    Reply
  19. christine

    Fille n°1 a suivi les conseils : cataplasme d’argile pendant 1h ,3fois aujourd’hui, 5 gouttes de teinture d’arnica 3fois/:jour, eh bien ça marche, elle est bien soulagée!! La teinture d’arnica venait de terre d’olina, je pense en faire, c’est quelles proportions, ? 25g de fleurs dans 100g d’alcool? macérat 3sm?

    Reply
  20. christine

    Aujourd’hui, elle n’a pas osé en prendre et elle a eu plus mal, donc tu nous rassures et elle va prendre ses 5gouttes pour la nuit, merci docteur….

    Reply
  21. caly

    Ne le sois pas, ca me fait plaisir ;-) si je peux aider un peu.
    Par contre ce soir, je vais aller au dodo tres tot par rapport a d’habitude… je suis vraiment épuisée.

    Bisous

    Reply
  22. christine

    je suis vraiment gênée, tu es vraiment à l’écoute, tu es trop gentille, merci beaucoup Caly

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>