Teinture Mere, Extrait Glyceriné et Hydro-alcoolique Mode d’emploi

Les teintures-mères et autres extraits biologiques sont obtenus par macération de plantes dans un solvant approprié, ainsi on distingue différents type de préparations :

  • Extrait glycériné : eau, glycérine
  • Teinture-mère : eau de source, alcool
  • Extrait hydro–alcoolique-glycériné : eau, alcool, glycérine

 

L’extrait Glycériné

Il faut faire un mélange d’eau et de glycérine à part égale, c’est-à-dire 50% de chacun, auquel on ajoute la plante à macérer. Pour une part de plantes utilisée, on ajoute 4 parts du mélange hydroglycériné. Un extrait glycériné contient donc 50% de glycérine, vous pouvez l’utiliser  à hauteur de 20% au maximum dans vos préparations cosmétiques (afin de ne pas dépasser 10% de glycérine dans la préparation finale auquel cas celle-ci devient asséchante).D’ une manière générale, il faut faire un mélange d’eau et de glycérine à 50/50.

Soit

  • 1 part de plantes 
  • 20 g d’eau pure
  • 20 g de glycérine
  • conservateur

Placer en flacon ambré et bien fermé pendant environ trois semaines. Agiter le flacon tous les jours. Ensuite filtrer et conserver en flacon ambré.

Extrait Hydro–alcoolique-glycériné

Avec cette méthode, on s’assure de pouvoir solubiliser pratiquement tous les actifs qu’ils soient liposolubles, hydrosolubes, ou uniquement solubles dans l’alcool. Il faut faire un mélange alcoolique glycériné comprenant 1/3 de chaque solvant soit 33,33% de  chacun auquel on ajoute la plante. Pour 1 part de plante utilisée, on ajoute 4 parts du mélange hydro alcoolique glycériné.

Soit

  • 10 g de plantes
  • 13,33 g d’eau pure
  • 13,33 g de glycérine
  • 13,33 g d’alcool
  • conservateur

Placer en flacon ambré et bien fermé pendant environ trois semaines. Agiter le flacon tous les jours. Ensuite filtrer et conserver en flacon ambré.

 

La gemmothérapie

Selon la théorie, les bourgeons des plantes posséderaient certaines propriétés thérapeutiques supérieures à celles des diverses parties de la plante mature. Le bourgeon, étant un embryon, porterait en lui le potentiel de développement de la plante, un peu comme s’il était à la fois les racines, les tiges, les feuilles, les fleurs et les fruits. Il contient également de fortes concentrations d’éléments actifs comme des hormones, des oligo-éléments, des vitamines, des minéraux, etc.

Les adeptes de la gemmothérapie parlent de la « globalité » du bourgeon. Le tissu embryonnaire offrirait non seulement une teneur supérieure en composés actifs, mais un spectre d’action beaucoup plus vaste que chacune des parties de la plante prises isolément.

Le bourgeon frais est mis en macération dans un mélange de solvants alcool/glycérine végétale/eau, de manière à ce que chaque liquide occupe 1/3 du poids total. Après macération et filtration, on obtient le macérat glycériné.

  • Avantages
    • L’eau est utilisée en tant que solvant. Elle peut alors jouer son rôle dans l’extraction des principes actifs et la transmission énergétique du bourgeon.
    • Les posologies varient en moyenne de 5 à 15 gouttes par jour. Ce nombre de goutte est aisé à compter.
    • La quantité d’alcool ingérée est minimum (très utile pour les enfant ou les animaux).
Le Figuier (Ficus carica)

Le macérat glycériné de bourgeons de figuier serait analgésique, antidépresseur, combattrait les migraines, l’eczema et les maladies psycho-somatiques. Il soignerait aussi les ulcères à l’estomac.

Le Cormier (Sorbus domestica)

Le macérat glycériné de bourgeons de cormier est un draineur veineux, il soignerait par conséquent les varices, les hémorroïdes et les ulcères varriqueux. Ce serait également un remède contre la ménopause.

Le Tilleul argenté (Tilia tomentosa)

Le macérat glycériné de bourgeons de Tilleul argenté serait un puissant tranquillisant ; également utilisé dans la ménopause et la pré-ménopause (bouffées de chaleur).

L’Aulne glutineux (Alnus glutinosa)

Le macérat glycériné de bourgeons d’Aulne glutineux soignerait les thromboses véneuse et rétinienne et rentrerait par conséquent dans les soins liés aux infarctus.

 

Voici une liste pour vous donner quelques idées d’autres bourgeons a utiliser !

Bourgeons Quercus robur

bourgeon de marronnier

Bourgeon de tilleul

Les vitamines hydrosolubles

Vitamine ?1 (thiamine)
Vitamine ?2 (riboflavine, vitamine Y),
Vitamine ?3 (niacine, Nicotinamide),
Vitamine ?4,
Vitamine ?5 (acide pantothénique),
Vitamine ?6 (pyridoxine),
Vitamine ?8 (Biotine, Vitamine Y),
Vitamine ?9 (Acide folique),
Vitamine ?10 ( Acide para-aminobenzoïque)
Vitamine ?11 (Carnitine),
Vitamine B12 (Cobalamine)
Vitamine ?13 (Acide orotique ),
Vitamine ?15 (Acide pangamique),
Vitamine ? (acide ascorbique),
Vitamine G (riboflavine),
Vitamine ? (Biotine),
Vitamine ?1 (acide p-aminobenzoïque)
Vitamine I,
Vitamine N,
Vitamine ?,
Vitamine ? (rutine, bioflavonoïdes)
Vitamine ?,
Vitamine U

Les vitamines liposolubles

Vitamine A (Rétinol)
Vitamine D (Calciférol)
Vitamine E (Tocophérol)
Vitamine K (Phylloquinone, Ménaquinone)
Vitamine F (en fait la série des acides gras poly-insaturés et parmi les acides gras essentiels, les Omega 3),

Solubles dans l’alcool

Des Vitamines B, P, PP
Des Sels et des alcaloïdes
Des Glycosides et des aglicones
Des Flavonoides ( Flavones )
Des coumarines aromatiques
Des Carotinoides
Chlorofil

Bien sur on peut aussi réaliser Extrait Hydro–alcoolique-glycériné avec les autres parties des plantes et pas uniquement avec les bourgeons ! 😉

 

Teinture alcoolique et teinture mère

Par définition la teinture-mère est « une préparation liquide qui résulte de l’action dissolvante d’un véhicule alcoolique sur des drogues végétales FRAICHES  »
La teinture-mère est obtenue par macération dans de l’alcool éthylique à différents degrés, de plantes médicinales fraîches ou « stabilisées»; si la plante est SECHE on parle de teinture alcoolique.
Hormis le fait d’utiliser de l’alcool ce qui peut être rédhibitoire pour certains, la teinture alcoolique (ou -mère) est très intéressante car facile à mettre en œuvre, le résultat est assez régulier, la concentration en substance active contrôlable (permettant une prescription facile) et sa conservation tout à fait bonne.

Voilà comment on devrait procéder :

  • Tri et émondage des plantes médicinales (préalablement déterminées avec soin) ou de leurs fragments.
  • Broyage et mise immédiate en macération dans de l’alcool (éthanol) à 95°, on ajoute au mélange la quantité d’eau distillée nécessaire pour obtenir un degré alcoolique de 60 à 70.
  • Parallèlement on a mis de côté une partie de la plante médicinale fraîche qui, après avoir été pesée, est mise à séchér à l’autoclave à 50°C pendant 12 à 24 Heures; on la repèse alors pour obtenir son « poids sec » qui correspond en général à 20 ou 30 % du poids frais.
  • Le macérât est conservé au frais, en récipient étanche et à l’abri de la lumière pendant 3 semaines, on l’agite de temps à autre.
  • Au bout des trois semaines on le filtre et on récupère aussi le liquide qu’on obtient en pressant fortement le résidu de la plante macérée, on mélange le tout.
  • On mesure le liquide obtenu et on ajuste le degré alcoolique (60°) et le volume de teinture pour obtenir le titre requis (par rapport au poids théorique de la matière sèche) : dans une teinture au 1/10 (la plus courante en France), 1 litre de teinture correspond à 100 grammes de plante médicinale déshydratée ou 250 à 300 grammes de plante fraîche.  Les autres titres assez communs sont 1/5, 1/20.

A un niveau plus familial (domestique) et pour une utilisation non commerciale on peut agir plus simplement, exemple :

100 grammes de plante sèche dans 1 litre d’alcool à 60°ou 250 grammes de plante fraîche dans 1 litre d’alcool à 70° donnent, après macération de quelques semaines, filtration et expression du résidu, une teinture alcoolique environ au 1/10 dans de l’alcool entre 50° et 60°; pour une bonne conservation il ne faut pas descendre en-dessous de 45°.

Si l’on concentre par évaporation une teinture alcoolique, on obtient un « extrait fluide », titre 1/1 qui correspond à 100 gr de plante sèche dans 100 gr d’extrait fluide (beaucoup plus concentré en principes actifs).
Si l’on poursuit l’évaporation, on atteint « l’extrait mou » à consistance sirupeuse de miel

La teinture alcoolique est d’un usage très commode (usage interne et externe) et se conserve plusieurs années au frais à l’abri de la lumière (verre coloré ou opaque), dans un récipient non métallique bien étanche.
On peut l’incorporer à une lotion, une pommade, un cataplasme, un lavement et faire des mélanges, c’est-à-dire associer les teintures de plantes médicinales entre elles.

 

 

Sources : Dr Jean-Michel Hurtel, Wiképédia, Michèle, http://www.advitae.net/vitamines.php, http://www.pratique.fr/sante/aliment/em21b10.htm 

 

130 thoughts on “Teinture Mere, Extrait Glyceriné et Hydro-alcoolique Mode d’emploi

  1. aurelia

    Bonjour, Caly,
    Après avoir discuté avec toi cette été, j’ai fait deux extraits hydro–alcoolique-glycérinés, l’un de rose, l’autre de chèvrefeuille, dans l’espoir de garder l’odeur de ces fleurs. Le chèvrefeuille à gardé plus l’odeur, tandis que la rose sent fort l’alcool. Maintenant, par contre, je me demande ce que je peux faire avec, en tant que produit cosmétique maison : j’aurais peur de les utiliser pour la peau et les cheveux à cause de l’alcool dedans qui est, de ce que je sache, asséchant. Je te prie de me guider.
    Merci beaucoup.

    Reply
    1. Caly Post author

      Aurelia il suffit de laisser tes flacons entrebâillés, à l’air libre, pour laisser l’alcool s’évaporer 🙂 Et le tour est joué !
      Note aussi que certaines marques bio utilisent jusqu’à 20% a 25% d’alcool dans leurs cosmétiques… Tu peux aussi utiliser ce type d’extrait pour fabriquer des parfums 😉

      Reply
      1. aurelia

        Bonsoir et merci beaucoup pour les astuces. Je n’avais pas pensé à faire des parfums jusqu’ici, c’est l’occasion de m’y mettre. Je pensais aussi, dans les après rasages des hommes, il y a de l’alcool aussi, je peux « jouer » avec mes macérats là aussi, n’est-ce pas ?

        Reply
        1. Caly Post author

          Oui Aurelia tout a fait 🙂 dans les gels désinfectants pour les mains aussi !

          Reply
  2. Virgi

    Bonjour Caly

    J’ai fait une teinture mère de racines de rhubarbe pour une de tes recettes, mais je l’ai laissé macérer plus d’un mois et demi, est il encore utilisable?
    Merci beaucoup pour tout ton site et pour tout le temps que tu accordes à nous répondre.
    Je te souhaite de joyeuses fêtes.

    Reply
    1. Caly Post author

      Virgi sans soucis, tu peux l’utiliser 🙂 elle sera bien concentrée, c’est tout. Belles fetes à toi aussi 😉

      Reply
  3. Nadia Piot

    Coucou Caly, comme d’habitude ton blog reste ma bible home made. Je souhaite faire un extrait glycériné.
    30% de Glycérine + 70% d’eau minérale + 0.6% de Cosgard + pétales de coquelicot séchées.
    Quelle quantité de pétales de coquelicot dois je mettre s’il te plait ?
    Penses tu que ce soit possible de le faire à chaud pour éviter les 3 semaines d’attente ?
    Merci, bises.
    Nadia

    Reply
    1. Caly Post author

      Coucou Nadia comme répondu a Zaza il n’y a pas de contre indication pour faire un extrait a chaud tant que la chaleur est douce et diffuse 🙂
      Concernant tes proportions, c’est la glycérine qui doit etre utilisée a part égale avec l’eau comme mentionné dans l’article (ou en plus forte proportion même pour obtenir un bon extrait).
      On compte généralement 1 volume ou part de plante pour 4 volume de solvant.

      Reply
  4. Ledruide

    Bonjour,
    Je souhaite fabriquer dans macérats glycérinés concentrés. Le problème est que je dois me contenter de l’alcool à 40° (dit « alcool pour fruits ») vendu en grande surface, sachant qu’il est aujourd’hui impossible d’acheter de l’alcool à 90° en pharmacie.
    Pour 1 litre au total de macérat glycériné au total :
    200 gr de bourgeons frais
    266 ml de glycérine
    266 ml d’alcool à 90°
    266 ml d’eau
    Pour essayer de contourner la question et me rapprocher au maximum du résultat, je pensais mettre :
    200 gr de bourgeons frais
    266 ml de glycérine
    532 ml d’alcool à 40°
    (et évidemment pas de rajout d’eau)
    Qu’en pensez-vous ? A défaut, avez-vous peut-être une autre solution à me proposer ?
    En vous remerciant par avance.
    Bien cordialement.

    Reply
    1. Caly Post author

      Ledruide certaines pharmacies en donnent encore 😉 mais il faut beaucoup fouiller !
      Et sinon tu as de l’alcool cosmétique sur Aroma-Zone nommé base parfumante qui se prête parfaitement ou extraction cosmétique (attention a ne pas ingérer)
      A part cela je n’ai pas d’autres astuces, et ta dernière formule me semble adaptée.

      Reply
  5. Zaza Lismartagon

    Coucou Caly,
    je me demandais s’il était possible de booster un macérât hydro-glycériné à chaud (ici poudre de tepezcohuite et de centella) pour pouvoir l’utiliser pus rapidement?

    Reply
    1. Caly Post author

      Oui Zaza je ne vois pas de contre indication tant que le température reste tres douce 🙂

      Reply
  6. Pingback: (DIY)Faire son macérat d'orcanette * Lavande et Coquelicot

  7. pascale

    Bonjour Caly,

    J’ai plein de chèvrefeuille sauvage et je me demandais si je pouvais faire un macérat avec et utiliser ensuite dans un baume pour le corps.
    Merci de ta réponse.
    Pascale

    Reply
    1. Caly Post author

      Mais oui profite sans hésitation !!! 😉 Si tu veux pouvoir conserver le parfum de ton chèvrefeuille par contre un extrait glycériné est plus indiqué. Mais tu peux tout a fait en préparer un huileux pour tes baumes ou à utiliser en phase huileuse de tes cosmétiques.

      Reply
    2. Laetitia

      Bonjour Caly,

      Je suis novice dans le monde du home made et j’ai une petite question à vous poser. J’ai une peau mixte anciennement acnéique qui présente des petites tâches. J’ai lu à plusieurs reprises que l’huile de Busserole ( plutôt un macérât en fait ) aide à estomper les tâches. J’ai donc commander une huile de Busserole, qui effectivement est efficace mais un peu chère, j’ai donc décider de faire mon macérât huileux moi-même ( en cours de macération ). J’ai aussi lu, sur votre site, qu’un macérât hydro-alcolo-glycériné est un bon moyen pour extraire les actifs d’une plante. Je voudrais essayer d’en faire un avec les feuilles de Busserole, sauf que, ma peau ne tolère pas l’alcool. Sur le site de Christine, elle indique qu’elle fait chauffer son macérât ( après 3/4 semaines de repos ) au bain-marie afin de faire évaporer l’alcool, justement pour les peaux que ne le tolèrent pas. Je me demande simplement si je ne risque pas de perdre les propriétés de mes actifs avec la chauffe ?

      Désolée pour ce long post et quitte à passer pour une « cruche », je préfère poser la question…

      Je vous remercie d’avance pour votre aide,

      Laetitia

      Reply
      1. Caly Post author

        Laetita si ton bm est tres bas, il n’y a pas de risque 🙂 C’est une méthode que j’ai conseillé a Chistine ici même dans les commentaires il me semble. Cela permet de faire raidement son extrait. Mais tu peux aussi tout simplement laisser ton flacon a l’air libre et l’alcool va s’évaporer tout seul.

        Reply
  8. VANDENHENDE Annie

    Bonjour Caly,

    Merci pour toutes ces précieuses informations qui sont plutôt rares sur ce sujet ! Je prends actuellement de la gemmothérapie pour améliorer mon sommeil et réduire mon stress et souhaiterais préparer moi-même la préparation. Elle se compose à parts égales d’extraits de bourgeons de figuier, de tilleul argenté et d’aubépine, avec de l’eau purifiée, de l’éthanol (grain) et de la glycérine. Donc apparemment aucun conservateur. Je vais donc suivre tes conseils et préparer un extrait HAG.
    1 – Mais faut-il mixer les bourgeons au préalable ? et dois-je séparer chaque bourgeon et regrouper les extraits après la macération ou puis-je d’emblée regrouper les bourgeons dans un même bocal ?
    2 – Tu préconises du sodium benzoate comme conservateur, si le produit se prend par voie interne. S’agissant d’un produit qui n’est pas du tout inoffensif pour la santé, connais-tu une autre alternative et est-ce que c’est absolument nécessaire du fait de la présence d’alcool (90°) ?
    A l’avance, merci pour ton aide…

    Reply
    1. Caly Post author

      Annie oui tu peux mixer les bourgeons 🙂 Mais tu peux les mettre ensemble dans le même récipient sans probleme.
      Oui un conservateur est préférable et encore plus pour les préparations maison de mon point de vue. Je n’en vois pas d’autres, tu le retrouves dans la plupart des produits alimentaires de notre quotidien.
      Attention tout de même mon article est avant tout dédié a la préparation d’extraits maison destinés à la cosmétique. Avant d’ingérer ce type de préparation, je te recommande de prendre un conseil médical.

      Reply
  9. zippo

    Caly, une de mes collègues a voyager en Asie et m’a pris de les graines sèches de grenade. Quel genre de macération je peux faire? Merci

    Reply
  10. dume24

    Bonjour Caly,
    Aucune pharmacie ne veut me vendre de l’acool non modifié, alors je ne peux pas faire d’HAG et bientôt je ne pourrai même plus désinfecter mon matériel et mes contenants. Penses tu qu’il y aurait une alternative ?
    Bonne journée

    Reply
      1. dume24

        Merci Caly pour ta réponse aussi rapide.
        En fait je l’avais vu, mais je n’ai pas pensé que l’on pouvait faire des HAG avec.
        Mais par contre je ne peux pas l’utiliser pour la désinfection ou je me trompe.
        Bonne soirée

        Reply
        1. Caly Post author

          Ah oui tu peux sans probleme utiliser la base parfumante aussi pour la désinfection 🙂

          Reply
          1. dume24

            Tu n’impressionnes tu as toujours une solution pour tout.
            Je te remercie beaucoup et te souhaite une très bonne soirée.

          2. Caly Post author

            Oh non pas dans tous les domaines lol, belle soirée à toi aussi 🙂

    1. Caly Post author

      Bonjour Riziforme généralement je ne réponds aux messages quand il n’y a pas certaine formule du type bonjour ou stp …
      Et elle figure déjà dans les commentaires !
      Bonne journée

      Reply
      1. Riziforme

        Bonjour Madame, je suis une de ces personnes qui vont généralement droit au but sans fioritures. Si vous le prenez personnel…

        Bonne journée.

        P.S: Je consulte généralement aussi un article pour la qualité de son information, je vais donc rarement dans les commentaires, sauf lorsque j’y ai affaire. Comme vous n’avez pas modifié votre article pour être utilisable du premier coup d’oeil, je me vois donc forcée de tous les lire, puisque en plus, je n’ai aucune idée d’où il est dans la liste.

        Reply
        1. Caly Post author

          Riziforme en effet je ne tiens pas un self de l’information ou je réponds 24 heures sur 24 et meme les jours fériés !… Des articles aussi détaillés prennent un temps considérable à etre rédigés, et ce que vous appelez fioriture, je le nomme savoir vivre ou éducation ! Aussi quand vous avez une question sur la toile, vous y mettez un minimum de formes ne serait que pour la reconnaissance du travail accompli ! J’espère que vous n’alpaguez pas les gens de la sorte dans la rue quand vous avez besoin de trouver votre chemin …

          PS : les commentaires ont pour vocation d’être lus sinon ils n’existeraient pas, c’est justement ce qui permet d’échanger entre internautes et de partager des infos.
          Si le contenu de ce site ne vous convient pas, passez votre chemin et trouvez l’information ailleurs !

          Reply
  11. audrey sogaga

    par contre pour l'extrait hydro alcoolo…. il faut utiliser quel type d'alcool? 90°C,ça ne sera pas trop desséchant ensuite en incorporant dans un soin corporelle?
    Merci encore pour ces conseils

    Reply
  12. audrey sogaga

    bonjour caly , merci pour ce super article très détaillé, je pense opter pour ton dernier extrait hydro alcoolo glyceriné pour faire un extrait de camomille pour incorporer dans les soins ou les soins pour mon fils de 17 mois.

    Reply
  13. oizelle

    Bonsoir, je désire faire un extrait de concentré actif avec des pépins de coing, mais j'hésite entre un HG et un HAG. qu'en penses tu ? merci

    Reply
  14. creadrac

    oh puree je suis nulle dans ce genre de calcul
    ok 50ml d'alcool 5g de clous
    c'est parti
    merci

    Reply
  15. *Caly*

    Non ce n'est pas du tout ca… dans l'article on dit "1 litre de teinture correspond à 100 grammes de plante médicinale déshydratée"
    Donc pour 50 g d'alcool il faut 5 g de clous de girofles… réponses déjà faite a mamatchoub !

    Reply
  16. creadrac

    lol oui pour 50ML d'alcool à 70 je met 17g de clous de girolfle c'est bien ca ?

    par contre désolée mais je comprend rien par exemple l'extrait d'alcool glycériné de cannelle et l'extrait glycériné de vanille dont tu met la recette plus haut ce n'est pas pareil pour le procédé ?

    Reply
  17. *Caly*

    Créadrac mais pour la teinture ta recette n'est pas complete tu donnes une quantité précise en gramme en demandant si c'est correct mais pas le reste ???

    Reply
  18. creadrac

    bonjour
    escuse moi, non rien a voir les deux question sont differente, pour deux recette differente
    une pour la teinture mere de clou de girofle, pour les proportion je n'etais pas sure.

    et pour l'extrait glycériné tu indique "conservateur"

    désolée pour la confusion

    merci
    nathalie

    Reply
  19. *Caly*

    Creadrac pour ta recette je ne comprend pas … quels sont le reste des dosages ???
    L'alcool est un conservateur a part entiere, a température ambiante, c'est bien !

    Reply
  20. *Caly*

    Creadrac j'utilise le cosgard en suivant les recommandations fournisseurs entre 0,6 et 1% en fonction de la préparation… Ici le plus faible dosage convient 🙂

    Reply
  21. creadrac

    bonjour
    Caly

    si j'ai tout compris d'apres ce que tu as expliqué a mamantchoub, je mix 17 g de clous de girofle je les met dans mon alcool a 70, je laisse macerer 1 semaine, par contre au frais ca peut etre dans la porte du frigo ? par que dans un placard il suffit qu'il fasse chaud et hop c'est cuit non ?

    Reply
  22. creadrac

    bonjour caly

    pour le conservateur tu utilise du cosgard ? dans quelle proportion ?
    merci
    nathalie

    Reply
  23. Hindi

    Merci pour ta réponse Caly!!
    Merci aussi pour la fiche pour l'alcool a 70, c'est ce que j'ai fait 😉 (et oui, a la pharmacie il n'y avais que de l'alcool a 70 camphré.. :s)

    Reply
  24. Hindi

    Salut Caly!!

    Est ce que je peu faire la teinture mère avec de l'alcool a 90 ou pas?

    Je te remercie d'avance pour ta réponse 🙂
    A bientôt!

    Reply
  25. caly

    Oizelle je ne serais pas te conseiller dans ces conditions… soit on évapore juste avant l'utilisation dans une préparation, soit on souhaite concentré son extrait avant toutes les utilisations, et dans ce cas, il suffit de laisser le flacon ouvert a l'air libre pour que l'alcool s'évapore…
    La deuxième solution permet de ne pas altérer le conservateur !

    Reply
  26. oizelle

    bonsoir,
    je viens de réaliser plusieurs HAG (violettes, roses, pissenlits) dans lequel je mets un conservateur (cosgard) pendant la macération. Une fois que j'ai filtré, je fais évaporer l'alcool dans la yaourtière…
    ma question: dois-je remettre un conservateur après l'évaporation de l'alcool, sachant que le cosgard contient un peu d'alcool, et que celui-ci a du s'évaporer aussi ? merci

    Reply
  27. Isaïe

    Besoins d'aide : Extraction de principes actifs
    Nous avons besoin de votre aide .
    Etant donné que nous avons cultivé dans notre jardin familial du moringa oléifera, et pour éviter les moisissures et les pourritures, nous devons réaliser une extraction de ses principes actifs ; notamment de la teinture.
    Nous avons besoin de conseils (protocole d'extraction) et de trouver d’autres recettes y relatives
    S’il vous plait, aidez nous. Nous tenons à ne pas perdre le fruit de beaucoup d’efforts.
    MERCI d'avance

    Reply
  28. Yueyue

    Oui, excuse-moi, c'est assez compliqué de m'y retrouver étant donné que je suis débutante.

    Bonne journée.

    Reply
  29. caly

    Yueyue il ne faut pas tout mélanger…
    Un macérat est une huile contenant des extraits végétaux (obtenus grâce a la macération) cela n'a rien avoir avec les extraits glycérinés ou alcooliques.
    Je pense qu'il y a suffisamment d'articles et d'explications sur le site, ne serait que ci dessus pour pourvoir les différencier.

    Reply
  30. Yueyue

    Ah, mince alors !

    A chaque fois dans tes recettes je vois écrit "Macérât de vanille dans huile", donc ça ne correspond pas :S Bon alors je me passerai de ce macérât ^^

    Merci beaucoup ^^

    Reply
  31. caly

    Yueyue C'est actif tu ne peux pas l'utiliser a la place d'une phase aqueuse dans une préparation. En parfumerie par contre tu peux l'utiliser dans de plus grosses proportions 😉

    Reply
  32. Yueyue

    Bonsoir Caly 🙂

    J'ai très envie de faire un extrait hydro-glycériné de vanille (en plus j'ai ce qu'il faut, pour une fois !). Une fois qu'il sera prêt, qu'est-ce que je pourrais en faire ? Je n'ai que des ingrédients de "base" pour le moment (huile de coco, de ricin sulfatée, gomme xanthane, gel d'aloe vera, ce genre de choses)… L'extrait HG peut-il représenter toute la phase aqueuse d'une recette ?

    Bonne soirée !

    Reply
  33. Caly

    cathetjuju aucun soucis ^_^
    Il te faut donc filtrer en pressant bien les résidus du végétal pour obtenir le maximum d'extrait précieux !

    Reply
  34. cathetjuju

    Oui, Caly 😉 Là, je viens juste de le faire et c'est bien épais. En fait, je suis une grande "bleue" (je viens juste de m'initier à la cosmétique maison) et un peu blonde, là, je préfère garantir ce que je fais par une expertise toute "calyne".

    Reply
  35. Caly

    Cathejuju il faut filtrer bien entendu :-)… c'est normal qu'apres macération le résultat de la préparation ne soit pas ultra glamour.

    Reply
  36. cathetjuju

    Bonjour Caly, je suis perplexe: mon glycériné d'orties (30g d'orties en poudre mélangés à 120g mélange eau+glycérine à 50/50) ressemble à de la boue! Est-ce normal? Merci pour votre réponse.

    Reply
  37. cathetjuju

    Merci Caly! grâce à vous, je vais fabriquer un glycériné d'orties pour confectionner un shampoing à la bière, recette de Christine. Grâce à vous deux, je fais des merveilles!

    Reply
  38. Caly

    Audrey mdr rigolo ce nom !
    oui la recette est bonne, le rapport eau-glycérine est de70/30

    Reply
  39. audrey

    coucou ma guide cosmetikuelle lol j'ai pas compris pour l'extrait hydro-glycériné car tu dis qu'il faut faire un melange eau glycerine 50/50 et pourtant dans la recette en dessous tu met 12g d'eau et 18g de glycérine pour 10g de vanille. ne devrait-ce pas être 20g eau/20g glycérine pour 10g de vanille? ou est – ce que j'ai des problèmes pour calculer?

    Reply
  40. Caly

    Samuel je laisse macérer un mois ces deux types de préparation.
    Pour usage interne on peut prendre sodium benzoate, c'est un conservateur alimentaire autorisé sous le code E211.

    Reply
  41. Samuel

    Pour faire un extrait glycériné, vous faites macérer les plantes combien de temps dans ce solvant (mélange eau + glycérine végétale)?
    Quel type de conservateur utilisez vous? (si usage interne)

    même questions pour un extrait hydro-alcoolique-glycériné?

    Merci d'avance

    Reply
  42. Amandine

    Bonjour à toutes !

    Caly ,c’est en recherchant des infos sur le macérat – mère de figuier que je viens d’acheter sur le site de Saint Hil…. ,et à cette occasion afin d’avoir des informations complémentaires sur les macérats, de découvrir ton site qui me parait super sympa et très interessant dans le sens ou je ne savais pas que l’on pouvait faire soi même ses macérats.

    A l’avenir, si c’est possible et …… facile, j’aimerai bien le faire moi même ce macérat de figuier ou sinon connais tu de sites de confiance pour trouver le macérat tout pret ?
    Autre petite question, es t on obligés de mettre de l’acool,c’est juste pour la conservation ?

    Je ne sais pas si tu t’en es apperçu mais les liens que tu mets ne fonctionnent pas.
    Voilà, par avance , je te remercie de tes judicieux conseils .
    Bonne journée !

    Reply
  43. caly

    Djoule tu as un exemple de glycériné dans l’article, merci de t’y référer.
    pour un HAG, c’est bien 1/3 de chaque, il y a aussi un exemple donné a Christine dans les commentaires 😉

    Reply
  44. djoule

    Bonjour Caly,

    Je voudrais une confirmation pour un HAG et un HG, c’est 1/3 de chaque et par exemple combien de vanille ou de fleur sechées? Idem pour le HG..
    Je te remercie d’avance
    Djoule

    Reply
  45. caly

    Shederah merci pour ton interet et tes encouragments 😉
    A ma connaissance il n’existe aucun ouvrage ou site qui répertorie ces informations…
    Il faut faire des recherches et des expérimentations.
    Néanmoins ce qui est certain c’est qu’un extrait HAG couplant le plus de liquide d’extraction permet de récupérer un maximum de principe actif 😉

    Reply
  46. Shederah

    Bonjour Caly,

    Depuis les années que je te lis, je vois l’évolution de ton site, tes apparitions de plus en plus fréquentes dans les medias, les services que tu proposent se multipliant… et tout ça en restant toujours tout sourire (si si, ça se sent dans tes écrits!). J’apprécie vraiment ce que tu fais, et voudrais te remercier pour ton accessibilité et pour ton partage : ton site est une mine d’informations, qui n’ont pas de prix vu qu’elles sont largement testées et approuvées par toi, surtout, mais aussi par d’autres!

    Peut-être pourras-tu m’aiguiller : je cherche à savoir quel est le meilleur type de macération pour telle ou telle autre plante, je suppose que les principes actifs des unes se dissolvent mieux dans l’alcool, des autres dans l’huile ou encore dans la glycérine. Connaîtrais-tu un ouvrage ou un site internet explicitant cela ?

    A bientôt,

    Shederah

    Reply
  47. maman tchoub

    ça y est ça macère, je n’ai plus qu’à patienter pour pouvoir ensuite faire le répulsif insectes

    pourrais je mettre la recette sur mon blog avec un lien vers le tien bien sûr?
    merci

    Reply
  48. caly

    maman tchoub tout est parfait sauf la quantité 😉 pour 50 ml il faut ajouter 5 g de clous de girofles.

    Reply
  49. maman tchoub

    ok, donc je résume, je passe mes clous de girofles au mixeur puis je mets à macérer 12.5g de clous de girofles dans 50 ml d’alcool à 70° (si je garde la logique expliquée) dans un flacon en verre opaque et au frais pendant 3 semaines. Puis je filtre et j’obtiens ma teinture de clous de girofle à conserver toujours au frais et dans son flacon en verre opaque.
    maintenant je n’ai plus qu’à lancer la macération et patienter…

    merci

    Reply
  50. caly

    maman tchoub oui c’est exactement la meme chose (un vegetal séché aussi)et le meme procédé, tu peux passer au mixeur avant 😉

    Reply
  51. maman tchoub

    je cherche comment faire une teinture de clou de girofle pour faire le spray répulsif insecte dans la maison, tu parles de plantes sèches mais là ce sont des clous de girofles utilisés en cuisine !
    merci pour ton aide

    Reply
  52. ana rima

    oups ne suis pas encore top avec l ordi ai trouive la recette et ai fabriqué ma teinture merci

    Reply
  53. caly

    Ana merci 😉
    Cette recette est en ligne il suffit d’utiliser le moteur de recherche pour la trouver !

    Reply
  54. ana rima

    je viens souvent visiter ton site et y ai trouvé beaucoup d informations sympa je fabrique mes macerats de bourgeons et les utilise depuis deux ans c est efficace et d emploi tres simple et toute la famille peut en profiter je cherche une recette pour faire teinture de beinjoin merci par avance ana

    Reply
  55. sandrine

    Caly, j’aimerai vraiment trouver de l’alcool végétal issu de l’agriculture bio et je galère depuis des heures sans résultat. Je cherche l’équivalent de l’alcool à 90 qu’on trouve en pharmacie, la qualité en plus.ça existe puisque des labos de cosmétique et d’extraits de plantes l’utilisent…Peux-tu m’aider???Merci

    Reply
  56. caly

    Catie le moyen le plus certain est de faire un hag quand tu as des doutes sur les moyens d’extraction approprié.

    Reply
  57. Catie

    J’aimerais une liste qui me dirait les plantes qui sont mieux en mécérats avec de l’huile, celles qui seraient mieux avec glycérine et celle qui seraient mieux avec alccol et glycérine, celles qui seraient mieux en teintures, etc. Le tout avec les parties de plantes qui sont utiles.
    J’ai planté de la ciste. Si ça pousse, j’en fais quoi ? Macérats (avac quelle huile ?), extraits – glycérinés, HG, AHG -, teinture ? Quelle(s) partie(s) des plantes dois-je utiliser ?

    Merci pour tous ces cours, c’est super. Je vais avoir tout le site dans mon marque page !

    Reply
  58. Mentxu

    Moi, j’ai une herbolerie et je vends des extracts… je vais les utilisser pour tes recettes. Merci, Caly (ups… mon français…)

    Reply
  59. cannella

    Merci c fait !
    Today on m’a donné du vétyvert ! Je vais faire pareil !
    Bisous

    Reply
  60. cannella

    Bonjour Caly
    !
    Quelle est la meilleure façon d’utiliser mes fleurs de tiaré fraiches et d’en sortir le maximum ? Stp tu pourrais me donner des détails car je patauge et je mélange un peu même si j’ai lu ton post !
    Bisous

    Reply
  61. caly

    Cannella : tu peux tu les faire macerer dans de l’huile végétale d’une part mais aussi faire un extrait hydroalcoolique glycériné.

    Reply
  62. Micoco

    Bonjour Caly
    y ‘aurait pas comme une erreure pour le rapport eau /glycerine??? c’est 30/70 et non l’inverse!!!
    Micoco

    Reply
  63. organza

    Génial! je vais en faire à la reine des pres, c’est bon pour ce que j’ai… 🙂

    Reply
  64. caly

    Désolée Christine, je croyais y avoir répondu dejà… j’ai du le faire dans ma tete lol (je n’arrete pas en ce moment, t’imagine même pas) donc liste moi ce que tu as dans le jardin si tu veux que je te détaille plus les choses, mais franchement potentiellement moi je profiterai pour en réaliser de chaque plante 🙂 Je sais que j’suis une grande malade lol

    Pour la peau sensible et fragile : camomille, rose, mauve, pour la peau a probleme : romarin, thym, lavande… tu peux meme faire des doubles extraits en mélangeant deux types de plantes pour accentuer les effets si tu veux.
    Un que j’adore rien que pour l’odeur est celui de vanille ;-);

    Je t’embrasse

    Reply
  65. CHRISTINE

    C’est bon, je viens de filtrer, du calendula, ça marche!Merci Dr Caly!! Quels autres extraits puis je faire ? pour ma peau, celle de Romain (grand petit fils), celle des filles qui est normale, mais sensible, celle des loulous-bébés ? Je vois que tu en as fait 20flacons, avec des plantes sèches, ça marche aussi? mille bises

    Reply
  66. caly

    Christine pour 50 g de plante, je ferai 66 g d’alcool + 66 g de glycérine + 66 g d’eau pour un flacon de 200 ml environ ;-);

    Reply
  67. CHRISTINE

    oh désespoir, j’ai voulu filtrer, une odeur épouvantable!! Qu’est-ce-qui a pu se passer? J’avais déjà fait dans glycérine sans pb! J’ai utilisé de l’eau filtrée et de la vodka et des plantes fraîches? Qu’en penses-tu avant que je recommence?

    Reply
  68. CHRISTINE

    Je suis très bête, je ne comprends pas les dosages, par exemple pour 50g de plantes, combien d’alcool à 90°, d’eau, et de glycérine? Excuse-moi, je suis vieille!!

    Reply
  69. caly

    Tu dois rectifier le degrè d’alcool pour commencer (dans ce que tu as fait les proportions etaient mauvaises, plus du 1/3 +1/3 +1/3, car trop d’eau dilué dans la vodka a la base).
    Avec extraits hydro–alcoolique-glycérinés, tu laisses macérer une semaine (a l’abri de la lumiere) et secoue ton flacon tous les jours puis tu filtres.

    Pour moi, la méthode mixeur est aussi bonne que celle du mortier(et plus rapide) : pas de soucis de ce coté la ! Avec les plantes sechées il y a moins de soucis de fermentation mais logiquement si tu fais comme j’ai dit cela devrait aller ou j’y perds mon latin lol

    Je viens d’en faire une vingtaine de flacon (moitié plante fraiche et seche) sans soucis ;-);

    Grosses biz"

    Reply
  70. CHRISTINE

    Les 3 ont viré : rose, ortie, soucis, voilà comment j’ai procédé , dans le blender à bébé, j’ai mis moitié plante fraîche, moitié divisée par 3 vodka, eau filtrée, glycérine, mixé, mis en bocaux pour 4 semaines dans un placard noir, en remuant tous les jours. J’avais fait la même chose moitié rose, moitié glycérine, et moitié vanille, moitié glycérine, ça avait été un délice, alors, docteur, où est l’erreur?

    Reply
  71. caly

    Coucou Christine : bon désolée de lire ça ! C’est assez normal a ce que tu me dis en fait !

    la vodka, ce n’est pas assez fort (entre 40 & 45°) il faut au minimum du 60 °, moi je te conseille même du 70 °surtout avec les plantes fraîches.¨Pour obtenir ce degrè reporte toi ici, ma méthode économique : http://www.calybeauty.com/post/mouillage-des-alcools-desinfection-fabrication-de-teinture.aspx

    quel extrait ont virés ? combien de temps as tu laissé a macerer ?

    Reply
  72. caly

    Ben zut… j’ai répondu hier mais on dirait que le message n’apparait pas … bizaroide lol

    J’en mets de 1 à 5 % coupinette pour les produits visage, tu vas voir c’est top !

    Reply
  73. CHRISTINE

    Coucou, je crois que tu n’as pas vu ma dernière question, et j’ose pas trop me servir de mes extraits qui sont prêts (rose, ortie, calendula) Dans quelles proportions, et dans quels produits (visage, malgré l’alcool?) bisous

    Reply
  74. CHRISTINE

    Une question que je n’ai pas encore posée, ces extraits, tu les utilises dans quel % dans les crèmes ? Merci Professeur!!

    Reply
  75. caly

    Christine 😉 Oui profite bien de toutes tes orties surtout !!!
    Je te conseille un Extrait Hydro–alcoolique-glycériné dans lequel tu places les feuilles ainsi que les petites graines de l’ortie bien concassé et broyé.

    Grosses bises

    Reply
  76. CHRISTINE

    Comme tu m’as réconsiliée avec ces cochonn…. d’orties, avant de les arracher, je voudrais faire un extrait à ajouter à mes shampooings, quelle méthode me conseilles-tu? Je m’y perds un peu. mille bises

    Reply
  77. caly

    Letis , merci beaucoup, c’est vrai qu’il en faut pas mal du temps ;-);

    Grosses bises

    Reply
  78. letis

    bon,il me reste plus qu’a mettre en application

    merci caly de tes recherches ,je sais que ça prend enormement de temps!!!

    Reply
  79. caly

    Loux, merci cela fait plaisir 😉

    Hermione, c’est sympa de témoigner des bienfaits de la gemmothérapie ! Tu fais tes préparations toi même ? Lesquelles utilises tu ?

    Bizouilles les filles !

    Reply
  80. Loux

    Merci beaucoup pour toutes ces explications, j’ai beaucoup appris….!!
    Des bisous, bonne journée.

    Reply
  81. hermione

    j’utilise la gémmothérapie parfois, et je vous promets les filles , c’est pas mal du tout . Elle a même contribué à soigner ou du moins , prévenir les allergies de ma fille , qui étaient parfois sévères . je ne peux que la conseiller . J’utilise en parallèle l’homéopathie , à laquelle je suis fidèle depuis au moins une bonne 15zaines d’années …*
    bizzz

    Reply
  82. sev

    excellent! merci une fois de plus pour toutes ces info Caly.
    ya plus qu’à s’y mettre.

    Reply
  83. sounie

    ah c’est le genre d’article que je me garde sous le coude car quand je vais me lancer dans mes préparations shampooing et apres-shampooing, je sens que je vais m’arracher les cheveux !!!

    Reply
  84. caly

    Sounie ca va aler 😉 les shampooing c’est assez simple, tu verras ;-);

    Sowi quel est le degrè de l’alcool utilisé.tu sais en fait on procéde a une dilution de l’acool dans de l’eau 😉 regarde mon article sur le mouillage de l’alcool tu comprendras mieux de quoi je parle ici : http://www.calybeauty.com/post/mouillage-des-alcools-desinfection-fabrication-de-teinture.aspx.
    Du coup tu as déjà une part d’eau qui est contenu dedans et donc les actifs peuvent se solubiliser dans l’eau aussi mais je pense que le plus complet est le mélange hydro alcoolique glycérinée ou toutes les subtances actives sont "récoltées" !

    Grosses bises

    Reply
  85. Sowilo

    Comme toujours, cet article est excellant, complet et clair. Merci Caly la belle.
    J’ai une question, si on ne fait qu’un extrait alcool-glycérine végétale; est-ce aussi bon que eau-alcool-glycérine? Ou nous perdons ainsi les propriétés des ingrédients soluble dans l’eau?

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *