Méthodes pour faire sécher les fleurs

Pour des Hydrolats & infusions, de beaux bouquets ou des pots pourris


 

Séchage tête en bas

Il existe plusieurs manière de faire sécher les fleurs, certaines utilisent du gel de silice ou de la glycérine, je préfère de la classique méthode du séchage à l’ air libre, simple et économique. 

Les fleurs doivent sécher rapidement dans un endroit chaud, sec et ventilé (pour éviter la pourriture) et sombre (pour conserver les couleurs).

Il  faut plus ou moins de temps selon la plante, la quantité de sujets et l’ endroit choisit pour l’ opération, mais cela peut être très rapide (quelques jours à 3 semaines).

Cueillez  les plantes lorsqu’ il fait beau et qu’ il n’ y a plus de rosée   (n’ oubliez pas que le but final est d’ enlever l’ eau de vos  fleurs).

Choisir des plantes saines, pas trop ouvertes.

Faites sécher les fleurs en les suspendant la tête en bas, par petits groupes. Attachez les par la tige en évitant de les faire se toucher (choisir  un élastique car les tiges perdent de leur volume en séchant)

Cela donne de très bons résultats avec les roses par exemple.

 

 

 

 

Séchage tête  en haut

Encore plus simple: certaines belles préfèrent sécher  la tête en haut. Il faut simplement les placer dans un vase à fleur sans eau.

Les  achemines (en fleur), les gypsophiles, les capsules de pavots, les physalis, les chardons décoratifs, et les graminées. Et en plus vous en profitez.
Certaines plantes qui préfèrent  débuter leur séchage avec juste un fond d’ eau dans le vase. L’ eau va s’ évaporer à mesure que les tiges vont sécher. Essayez avec les allumes, achillées, callunas et mollucellas.

N’ oubliez pas d’ enlever les feuilles  sur toutes les parties basses de la tiges.

 

 

 

Plantes  qui se prêtent bien au séchage à l’ air libre:

Achillées; Ail, Anaphalis margaritacea, Artichaut (fleur), Celosie, Delphiniums, Echinops ritro, Eryngiums, Gomphrena globosa,   Helichrysum (immortelles),Hydrangea, Limonium, Lunaria (monnaie du pape), Molucella laevis, Physostegia, Nigella damascena, Gypsophila paniculata,Lavandula,   Limoniun,Physalis, Poireau en fleur, Rosa, Statices. 

Technique de la glycérine

Si vous souhaitez faire sécher des plantes plus grosses tels des  branchages, employez plutôt de la glycérine qui remplacera peu  à peu la sève ( versez dans le fond d’un vase, 3/4 de tasse d’eau chaude et 1/4 de tasse de glycérine, le mieux est d’avoir déjà mis vos végétaux quelques heures dans l’eau chaude). Lorsque l’eau et la glycérine seront  absorbées, vous pourrez suspendre vos fleurs  (tête en bas) et les faire sécher, méfiez vous cela  peu demander plusieurs semaines, et les végétaux changent de couleur.

Une fois sèches, les fleurs et graminées peuvent composer de beaux bouquets.Si les tiges sont frêles ou cassantes, coupez les et enfiler les têtes des fleurs sur un fil de fer utilisé en art floral. Pour mieux conserver  les plantes « plumeuses » et graminées qui peuvent se défaire facilement, un petit coup de laque à cheveux ne nuit pas !

Vous  pourrez également les utiliser pour décorer des objets, cadres,boites … ou pour réaliser des pots pourris.

 

7 thoughts on “Méthodes pour faire sécher les fleurs

  1. lou

    Bonjour,
    Je debute dans la fabrication des produits cosmétiques et je viens de découvrir votre blog…Très très intéressant. ..
    Très bonne journée,
    Lou,

    Reply
  2. Michael Jackson news

    This is such a great resource that you are providing and you give it away for free. I enjoy seeing websites that understand the value of providing a prime resource for free. I truly loved reading your post. Thanks!

    Reply
  3. wow europe realmlist

    Im a huge fan already, man. Youve done a brilliant job making sure that people understand where youre coming from. And let me tell you, I get it. Great stuff and I cant wait to read more of your blogs. What youve got to say is important and needs to be read.

    Reply
  4. Carole

    MAGIE !
    ai un rosier magnifique et super odorant, voulais faire une "eau de rose", hop je trouve sur ce site la recette, mais qui parle de fleurs séchées et hop, une simple recherche, et vous donnez encore la technique ! c’est super ! merci

    Reply
  5. Sowilo

    oO’

    ouaw

    Tu es une vrai mine d’enseignements et de connaissances ma chère.
    *s’incline avec respect*

    J’ai une question Ô grand manitou:
    Voila, j’ai ceuillie de l’immortelle d’argent (Anaphalis margaritacea) chez moi. Est-ce semblable en propriétés, aux immortelles comme l’helichrysum (immortelle d’italie)?
    Puis-je en faire un macérat?
    ou j’opte pour un hydrolat maison?

    Reviens-moi avec ça à ton retour de vacance belle Caly.
    bise

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *