Les teintures Home Made du coton, lin, et de la laine…

Le coton, le lin, fibres cellulosiques

Principe : Les sels de fer ont la propriété de former avec les tanins et avec quelques autres colorants des complexes stables et insolubles plus ou moins sombres selon la dose utilisée.

1. Mordançage

            – Poids de matière sèche à teindre = 100g (environ)

            – Dans un récipient assez grand pour contenir l’étoffe sans la serrer :

                   * Dans 2 à 5 litres de vinaigre blanc

* Diluer 500g de Sulfate de Fer

                   * Ajouter très progressivement 200g de Carbonate de Soude. Intense effervescence

Le bain est prêt

NB ce bain peut être dilué dans 9 litres d’eau : la couleur finale sera plus pâle. Les proportions peuvent être calculées pour un bain plus important ou plus petit, selon la quantité de tissu à teindre.

            – Faire tremper le tissu pendant ½ h en remuant de temps en temps

            – tordre le tissu et l’étendre au moins une 1/2h pour favoriser l’oxydation du mordant.

            – tremper le tissu dans une solution faible en Carbonate de Potasse ou de Soude (5g/litre => le bain est basique)

            – rincer abondement et laisser sécher

Le tissu est prêt à teindre

2 .Teinture

            – plonger tissu dans le bain de teinture (froid/tiède)

            – laisser monter la température doucement jusqu’à 80°-90°C en remuant de temps en temps

            – retirer du feu et laisser refroidir le bain et le tissu jusqu’à température ambiante.

            – rincer et essorer délicatement : laisser sécher, le tissu est prêt

NB : les bains de mordant et de teinture sont réutilisables, mais donnernt des couleurs des moins en moins saturées.

La Laine

1. Lavage

            – eau à 50°C additionnée de Carbonate de Potasse = 5g/litre

            – tremper 30mn en remuant de temps en temps

            – rincer abondamment à l’eau tiède.

Attention : pas de brusques changements de température ce qui provoque le feutrage.

2. Mordançage

            – Poids de laine sèche à teindre = poids de référence

            – Dans un récipient assez grand pour contenir l’étoffe sans la serrer :

                        Eau tiède

                        Mélanger dans un petit volume d’eau chaude :

                        – 20% poids de référence Sulfate d’Alumine

                        – 7.5% «         «          «          Crème de Tarte

                        – 5%    «          «          «          Carbonate de Soude

                        Ajouter à l’eau tiède : le bain est prêt

            – Faire tremper la laine pendant 1h en faisant monter doucement la température jusqu’à 90°

            – Retirer du feu et laisser refroidir le bain contenant la laine jusqu’à température ambiante

Pour une teinture immédiate :

            – Essorer la laine, l’exposer à l’air 15mn avant de teindre

Pour une teinture ultérieure :

           – Rincer abondamment et bien essorer (attention de manipuler délicatement)

            – Laisser sécher lentement à l’ombre

3 .Teinture

            – plonger tissu dans le bain de teinture (froid/tiède)

            – laisser monter la température doucement jusqu’à 80°-90°C en remuant de temps en temps

            – retirer du feu et laisser refroidir le bain et la laine jusqu’à température ambiante.

            – rincer et essorer délicatement : laisser sécher, la laine est prête

            – la bain de teinture est réutilisable, mais donnera des couleurs des moins en moins saturées.

L'extraction d'un colorant

A savoir avant de commencer :

La dose de matière colorante varie de 1 à 4 fois le poids de matière sèche à teindre. Il est conseillé de faire des essais d’échantillonnage afin de déterminer la quantité nécessaire par rapport au coloris souhaité.

Volume d’eau : à titre indicatif, pour 100 g de laine en écheveau

            – récipient de 5 litres

            – bain mordançage / teinture = il faut compter 3 litres

Pour toutes les opérations, utiliser des récipients émaillés ou en acier inox : jamais d’aluminium ! Des seaux en plastique pour réserver les jus conviennent, mais attention : ça peu tacher !

La matière colorante (plantes/feuilles/racines) doit être réduite en petits morceaux avant extraction : cela augmente le pouvoir colorant du bain.

A : Méthode « classique » à deux extractions

            – faire bouillir la matière colorante dans un volume d’eau correspondant à un peu plus de la moitié du bain final

            – filtrer, réserver le jus, récupérer la matière colorante

            – répéter l’opération avec une nouvelle eau

            – rassembler les jus = bain de teinture prêt à l’emploi

B : Méthode « à la japonaise »

            Suite à l’extraction classique,

            – récupérer les résidus de matière colorante

            – refaire bouillir dans de l’eau additionnée de Carbonate de Potasse (1c café / litre)

            – filtrer, réserver le jus

            – répéter l’opération avec une nouvelle eau %20 CdeP

            – rassembler les jus %20 les résidus

            – laisser macérer le tout durant une nuit

            – filtrer à nouveau

            – neutraliser le bain : ajouter la même quantité d’Acide Citrique que de CdeP = Ph7

            – le bain de teinture est prêt à l’emploi.

Pour connaitre les végétaux à utiliser pour colorer et teindre, reportez vous à cet article

Source : Plantes colorantes Teintures végétales de Michel Garcia & Anne-France Bernard

 

4 thoughts on “Les teintures Home Made du coton, lin, et de la laine…

  1. caly

    Mel comme le dit Christine, les temps pluvieux faut bien se trouver des idées pour s’ocuper :-); alors qui sait…

    Biz @ vous 2 !!!

    Reply
  2. Mélanie

    On sait tout grâce à toi dis donc 😉 Aurais-je la patience de faire tout ça…

    Reply
  3. CHRISTINE

    A tenter un dimanche pluvieux cet hiver, quand le jardin ne me demande plus!! Merci Caly

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *