Les labels

Focus sur Les différents Labels

 

Les produits qui portent un écolabel ont un impact sur l’environnement réduit en comparaison avec des produits similaires. Les labels environnementaux ont pour but d’aider les consommateurs qui veulent acheter des produits moins nocifs pour l’environnement, des « écoproduits ». C’est aussi un argument marketing pour les industriels.

Ecocert

En achetant aujourd’hui un produit biologique, vous avez une double garantie :

  • la garantie des contrôles et règles relatives à la mise en marché de tout produit alimentaire,
  • la garantie supplémentaire que les règles de la production biologique ont été respectées, tout au long de la chaîne de fabrication de votre produit : production – transformation – emballage – transport – distribution, etc.

C’est ici qu’ECOCERT, société de contrôle et de certification agréée par les pouvoirs publics, intervient chaque jour, sur le terrain, afin de garantir le respect des normes spécifiques à l’agriculture biologique.
ECOCERT, en tant qu’organisme de certification s’engage à :

  • vérifier le respect des cahiers des charges, par une visite annuelle annoncée et des visites inopinées possibles à tout moment, pour contrôler les installations, parcelles, bâtiments, méthodes de fabrication, ingrédients, comptabilité, emballage, transport, etc.
  • délivrer, si ces normes sont respectées, une licence attribuée annuellement à l’opérateur, elle atteste de son engagement auprès d’un organisme de contrôle.
  • délivrer après contrôle un certificat qui établit pour chaque produit sa conformité au mode de production biologique. La validité de ce certificat varie de 12 à 18 mois.

Société privée, Ecocert est indépendant de toute structure commerciale ou syndicale. Le comité de certification, composé de professionnels et consommateurs (autres que des salariés ou associés) surveille l’application de la réglementation, en toute impartialité.
Leurs seules ressources de fonctionnement sont les prestations de certification payées par les agriculteurs et entreprises.

En savoir plus sur les certifications Ecocert pour les cosmétiques :
http://www.ecocert.fr

 

Le label écologique européen

150px_ecoplant

Le logo de cet écolabel se présente comme une petite fleur avec une tige et quatre feuilles verts dont les douze pétales sont des étoiles bleues qui entourent un E courbé (comme le symbole de l’euro) vert.

Le label écologique européen est attribué pour une durée déterminée à un produit selon des critères écologiques, définis par la Commission Européenne, qui tiennent compte de tout le cycle de vie du produit, de sa production et son utilisation jusqu’à son élimination. Il concerne 21 produits ou services : les lave-vaisselle, les lave-linge, les réfrigérateurs, les aspirateurs, les produits en papier absorbant, le papier à copier et papier graphique, les produits de lessive, les produits pour lave-vaisselle, les détergents pour vaisselle à la main, les nettoyants universels et les nettoyants sanitaires, les amendements pour sols, les ampoules électriques, les peintures et vernis, les revêtements de sols durs, les textiles (habillement, linge de lit et textiles d’intérieur ), les ordinateurs de bureau, les ordinateurs portables, les télévisions, les chaussures, les matelas et les services d’hébergement touristique.

L’industriel est volontaire et paie pour l’utilisation du label. Il est contrôlé par un organisme certificateur du pays où son produit est fabriqué ou commercialisé (l’AFNOR en France).

 

Le label français NF environnement

180px_nfenvironnement

Ce logo représente une feuille d’arbre sur un disque bleu quadrillé de blanc évoquant la terre avec un fond ovale bleu. On peut lire NF ENVIRONNEMENT sous l’ovale. La marque NF-Environnement est la propriété de l’association française de normalisation (AFNOR).

Le label NF environnement est attribué pour une durée déterminée à un produit dont l’impact sur l’environnement est réduit par rapport aux autres produits du même type. Les critères prennent en compte tout le cycle de vie du produit.

L’industriel est volontaire et paie pour l’utilisation du label.

 

Le point vert, un faux écolabel

pointvert

En France, le point vert sur les emballages signifie que l’entreprise a payé une contribution à Éco-emballages (en moyenne 0,7 centimes d’euros par emballage). Cette contribution qui sert à financer l’organisation du tri sélectif dans les communes est obligatoire. Donc elle ne correspond pas à une quelconque volonté de l’industriel de protéger l’environnement. Le paiement de la contribution autorise les entreprises à utiliser ce logo circulaire représentant deux flèches, l’une vert clair et l’autre vert foncé, enroulées. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le point vert ne veut pas dire que l’emballage est recyclable ni recyclé. Ce logo ressemble au logo du recyclage, ce qui porte à confusion.

Le système du point vert est utilisé dans d’autres pays européens comme la Belgique ou l’Allemagne.

 

Reconnaître les produits recyclés

recyclage

L’anneau de Möbius est composé de 3 flèches repliées qui forment un triangle. Le ruban de Möbius est le logo universel des matériaux recyclables depuis 1970. Ce logo du recyclage peut désigner aussi bien des produits recyclables que des produits recyclés. Le logo seul désigne un produit recyclable. Lorsque ce logo est appliqué sur un produit recyclé, on peut lire en plus le pourcentage de matières recyclées qu’il contient.

 

Le label papier recyclé (le label FSC)

fsc

Le label FSC permet de reconnaître du bois provenant de forêts gérées dans une optique durable. C’est un label mondial.

Le logo représente la silhouette d’un arbre. En dessous, on peut lire les lettres FSC. FSC est l’abbréviation de Forest stewardship council, en français Conseil de bonne gestion forestière. Le FSC fixe des critères écologiques et sociaux portant sur l’exploitation des forêts labellisées FSC. Les contrôles sont effectués par des sociétés de certification indépendantes.

Le label FSC peut être attribué à des produits en bois dont le bois provient de forêts certifiées FSC : meubles ou jouets.

 

Le label Agriculture biologique

labelab

Le logo Agriculture biologique se reconnait aux lettres AB écrites en blancs sur un fond carré vert. La lettre B est surmontée de 2 feuilles. Au dessus du carré, on lit « CERTIFIÉ » et en dessous « AGRICULTURE BIOLOGIQUE ». Le logo AB est la propriété du ministère de l’agriculture.

Le label Agriculture biologique est attribué aux produits issus de l’agriculture biologique. Il concerne les produits agricoles et les denrées alimentaires. Pour obtenir le label AB, une denrée alimentaire doit être composée d’au moins 95 % d’ingrédients de l’agriculture biologique.

Les six organismes certificateurs indépendants et agréés pour certifier les produits issus de l’agriculture biologique en France sont: ECOCERT, QUALITÉ France, ULASE, AGROCERT, ACLAVE et CERTIPAQ. Un produit biologique contrôlé par Ecocert par exemple portera la mention « certifié Ecocert ».

Propriété du ministère de l’agriculture, la marque AB permet aux professionnels qui le désirent de faire connaître le mode de production biologique de leurs produits et permet aux consommateurs de mieux identifier les produits bio.

Elle garantit :

  • le respect du règlement (CEE) n2092/91 pour la production végétale ou les produits transformés composés essentiellement d’ingrédients d’origine végétale ;
  • le respect du cahier des charges français pour les productions animales et les produits d’origine animale ;
  • que l’aliment est composé d’au moins 95 % d’ingrédients issus du mode de production biologique ;

que le produit et au moins 95 % de ses ingrédients ont été contrôlés par un organisme certificateur agréé par les pouvoirs publics français.

 

Le label Demeter

demeter

Le label Demeter concerne des produits cultivés en suivant les principes de la biodynamie. Les produits labellisés Demeter respectent le cahier des charges de l’agriculture biologique plus les critères de l’agriculture biodynamique. Le label Demeter est international. Les producteurs sont contrôlés par un organisme de certification indépendant (comme Ecocert en France).

Dans la mythologie grecque, Déméter est la déesse des moissons. Le label Demeter a été déposé en 1932.

Au delà du label

Un label représente des contraintes et des coûts en temps et en argent. C’est un obstacle pour beaucoup de petites entreprises. Cependant, un écolabel peut être un investissement rentable s’il permet de faire plus de profits grâce à la valeur ajoutée qu’il représente. Certaines multinationales ne s’y sont pas trompées : pour elles, les produits « verts » sont un nouveau marché qui leur permet de se diversifier. Une même entreprise peut ainsi vendre en même temps des détergents polluants sous une marque X et des détergents plus écologiques sous une autre marque Y.

Le nombre important de logos sur les produits amène de la confusion chez le consommateur. Les écolabels sont encore assez peu connus du grand public.

 

Max Havelaar

 

p_631 Max Havelaar est une organisation indépendante qui accorde son label aux marques respectant les règles internationales du commerce équitable.
Le label offre la garantie aux consommateurs que les aliments ont été achetés à un prix correct aux producteurs et produits dans des conditions de travail satisfaisantes pour tous.
L’octroi du label repose sur le respect d’un cahier des charges exigeant et, des contrôles sur place des acteurs économiques (producteurs, importateurs et industriels).
L’objectif de l’association Max Havelaar est le développement durable des pays du Sud par des pratiques commerciales plus équitables en :

 

 

  • assurant aux producteurs un prix décent pour leur récolte,
  • améliorant les conditions de travail et faisant respecter les conventions de l’OIT (Organisation Internationale du Travail),
  • favorisant les projets communautaires (centre de santé, école…) et environnementaux,
  • réduisant les intermédiaires entre le producteur et le consommateur.

Des valeurs reconnues, un label à reconnaître :

800 000 familles de producteurs dans 34 pays d’Amérique latine, d’Afrique et d’Asie peuvent envisager leur avenir sereinement grâce à Max Havelaar.
Les consommateurs de 17 pays font confiance au label Max Havelaar : Allemagne, Autriche, Belgique, Canada, Danemark, Etats-Unis, Finlande, France, Grande Bretagne, Italie, Irlande, Japon, Luxembourg, Norvège, Pays Bas, Suède, Suisse.
En un an, le niveau de notoriété du commerce équitable a plus que doublé. Aujourd’hui 1 Français sur 5 déclare avoir entendu parler du commerce équitable contre seulement 1 sur 10 en octobre 2000.
Jusqu’à présent, plus de 20 marques proposaient 26 cafés, 18 thés et 2 références de banane portant le label Max Havelaar dans plus de 3500 points de ventes (grande distribution et boutiques).
L’offre d’Alter Eco vient renforcer la gamme des produits équitables avec 14 nouvelles références.
Exquiro est très fière de pouvoir distribuer les produits d’Alter Eco et de pouvoir ainsi participer activement à ce grand changement.

 

Les labels Cosmétiques

 

A défaut d’une législation européenne en la matière, des groupements de fabricants ont développé dans chaque pays européen des chartes et des labels qui donnent lieu à des certifications réalisées par des organismes reconnus sur leur marché pour leur professionnalisme et leur sérieux. Parmi les plus connus, on citera le BDIH pour l’Allemagne et Cosmebio pour la France.

Le label Cosmebio

L’association Cosmebio regroupe des fabricants désireux de s’engager dans une cosmétique naturelle et biologique. Elle est née du groupe de réflexion qui est à l’origine du cahier des charges de la Cosmétique Ecologique et Biologique déposée au Ministère de l’Industrie et du Commerce en France à l’automne 2002. Les contrôles sont effectués par l’organisme indépendant Ecocert. Les membres de Cosmebio adhèrent à une charte qui vise à la fois à garantir que les produits sont notamment fabriqués :

Pour les produits :

  • sélection des ingrédients : nous décidons de mettre sur le marché des produits cosmétiques dont les  ingrédients sont d’origine naturelle et prioritairement issus de l’Agriculture Biologique Contrôlée.
sans OGM                                                                                                
sans matière issue de la pétrochimie                                                           
sans parfum ou colorant de synthèse                                                          
selon certains procédés de transformation et de fabrication
  • Sélection des procédés de transformation et de fabrication : les procédés de transformation et de fabrication de ces produits sont non polluants et respectueux de la santé et de l’environnement.
  • Obligation de garanties : ces produits répondent aux critères d’un cahier des charges et sont garantis par un contrôle indépendant.

Pour les Personnes :

  • Cette démarche de mise sur le marché de produits cosmétiques de qualité, se fait dans le respect et pour le bien être des consommateurs, par une information exhaustive et une transparence sur l’ensemble de la filière jusqu’aux produits finis.

Pour l’Environnement :

  • Par le respect de la vie en général : nous nous engageons à respecter les différents règnes de la Nature. En particulier, il sera exigé d’éviter les tests sur les animaux et d’utiliser des méthodes alternatives.
  • Par des mesures spécifiques : notre respect de l’Environnement se traduit au niveau des modes d’obtention des matières premières, des procédés de transformation, des modes de présentation des produits finis, de leur biodégradabilité, du recyclage de leurs emballages et de l’ensemble des déchets issus de leur fabrication.

Pour l’économie et la société :

Nous, fabricants adhérents, engagés dans ce type de production, nous nous inscrivons dans des objectifs de développement durable et de commerce équitable.

Il y a en réalité deux labels Cosmebio : le label ECO (écologique) et le la bel BIO (écologique et biologique).

 

le label Cosmébio écologique ECO

cosmebio_bio le label Cosmébio écologique garantit que l’on trouve :
– au minimum 95% d’ingrédients naturels
– au minimum 5% d’ingrédients bio sur le produit fini
– et 50% d’ingrédients bio sur le total des ingrédients végétaux.

 

le label Cosmébio écologique et biologique

cosmebio_eco le label Cosmébio écologique et biologique garantit que l’on trouve :
– au minimum 95% d’ingrédients naturels
– au minimum 10% d’ingrédients bio sur le produit fini
– et 95% d’ingrédients bio sur le total des ingrédients végétaux.

Le pourcentage d’ingrédients bio dans le produit fini peut être très variable d’un produit à l’autre. Il est intéressant de vérifier ce pourcentage sur l’emballage du produit. Car un produit peut être labellisé cosmétique « bio » alors qu’il ne contient que 10% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique.
Les ingrédients interdits dans les produits labellisés Cosmebio : les silicones (polluants), les
OGM, les conservateurs de synthèse, les colorants synthétiques, les parfums de synthèse, les ingrédients issus du pétrole.
Il y a une tolérance de 5% d’ingrédients de synthèse choisis parmi une liste restrictive. Cette liste comprend la
soude (indispensable pour la fabrication des savons) et plusieurs conservateurs.
les procédés de fabrication doivent respecter l’environnement. Les
tests sur les animaux sont interdits.
On labellise des produits cosmétiques, pas des marques. Une même entreprise peut vendre des produits labellisés Cosmébio BIO, des produits labellisés Cosmébio ECO mais aussi des produits non labellisés.
Le label Cosmebio est le moins exigeant des labels de cosmétiques naturels. Ce label ne garantit pas que le cosmétique est totalement naturel ni totalement bio donc il faut quand même vérifier les étiquettes.

Le texte complet du référentiel Cosmébio peut être acheté auprès d’Ecocert (pour plusieurs dizaines d’euros).

 

Label cosmétiques naturels contrôlé du BDIH

 

bdih Le label cosmétiques naturels contrôlés du BDIH est un label allemand. Le BDIH est l’association fédérale des entreprises commerciales et industrielles allemandes pour les médicaments, les produits diététiques, les compléments alimentaires et les soins corporels. Cette association d’entreprises créée en 1951 comprend un groupe de travail dédié aux cosmétiques naturels et a défini en 2001 les critères du label « cosmétiques naturels contrôlés ».

Depuis 2001, la charte, son contrôle et l’attribution du logo « Cosmétique Naturel Contrôlé » sont gérés par le BDIH, une association allemande qui regroupe une cinquantaine de fabricants de cosmétiques naturels. Le contrôle est effectué chaque année, produit par produit, par un organisme de certification indépendant. Les idées fortes de la charte du BDIH sont les suivantes :

  • Utiliser autant que possible des matières premières végétales provenant de l’agriculture biologique. Pour certains ingrédients, cela est même obligatoire.
  • Pas de tests sur les animaux
  • Pas de matière premières d’origine animale
  • Pas de paraffine
  • Des bases lavantes et des émulsifiants d’origine végétale
  • Pas de parfums, ni de colorants de synthèse
  • Limiter l’utilisation des conservateurs de synthèses aux plus doux, voire les exclure totalement.

Il existe aujourd’hui environ 2500 produits certifiés.

Une cinquantaine de marques adhèrent à ce label. Les produits cosmétiques sont contrôlés par des instituts de contrôle indépendants.

Pour les ingrédients végétaux, le choix se tourne vers l’agriculture biologique quand les ingrédients sont disponibles en quantité suffisante en version bio.

Le label interdit les tests sur les animaux et l’utilisations d’ingrédients issus d’animaux morts. Les cosmétiques labellisés ne contiennent pas de colorants synthétiques, de parfums synthétiques, de silicone ni de produits dérivés du pétrole.

En France on trouve certains produits qui ont le label BDIH mais ne portent pas le logo sur l’emballage. Les marques choisissent parfois de ne pas mettre le logo BDIH parce que ce label allemand est peu connu en France.

En savoir plus sur le BDIH (site traduit en français) :
http://www.kontrollierte-naturkosmetik.de/gesamt_fr.htm

Nature et Progrès

nature_et_progres Le label Nature et progrès est plus exigeant que le label Agriculture biologique. Il concerne les produits alimentaires et, depuis 1998, les cosmétiques. Nature et Progrès est une association qui regroupe des producteurs agricoles, des fabricants cosmétiques et des consommateurs. Leur but est de faire des produits qui respectent les lois de la nature et utilisent le moins possible d’éléments de synthèse. En adhérant à l’association, les producteurs s’engagent à respecter un cahier des charges pour obtenir le label. Des contrôles sont effectués par un organisme indépendant.

Les cosmétiques labellisés Nature et progrès ne contiennent pas de composés pétrochimiques, de produits de synthèse, de parfums de synthèse ni de colorants de synthèse. Les ingrédients végétaux sont forcément bio. Les parfums sont composés d’huiles essentielles et les huiles végétales utilisées sont d’origine biologique.
Le label ne concerne pas qu’un seul produit puisqu’au minimum 70% des gammes de cosmétiques doivent répondre aux critères du cahier des charges. Le cahier des charges concerne également la gestion environnementale de la production. En 2005, 23 sociétés de cosmétiques sont concernées par le label Nature et progrès.

Sources : www.exquiro.com www.fr.ekopedia.org

7 thoughts on “Les labels

  1. Elisa

    Merci Caly! C’est vraiment intéressant d’en apprendre plus sur les certifications que vous avez en France. Au Québec, il y en a quelques unes qui sont semblables, mais on en a des différentes aussi… il faudrait bien que j’y jette un petit coup d’oeil pour les démêler comme tu l’as si bien fait!!! Beau travail! 🙂

    Reply
  2. caly

    Je ne sais pas trop comment marche les certifications au Québec… mais je trouve que c’est important de savoir toujours ce que l’on achete 😉

    Merci Elisa

    Bizouille

    Reply
  3. christine

    C’est très explicite, comme d’habitude, merci : je ne connaissais vraiment à ces sigles!!!

    Reply
  4. Mélanie

    Ah là j’en connaissais déjà pas mal mais y’en a tout de même certains que je ne connaissais pas encore… Tu m’as eue lol 😉

    Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.