Les huiles essentielles pour faire de la cuisine

Les huiles essentielles pour faire de la cuisine

Il faut cependant vérifier que l’ huile essentielle possède son certificat alimentaire avant de l’utiliser pour faire de la cuisine.

N’oubliez pas qu’il est vivement recommandé de bien faire attention aux quantités utilisées autant pour des raisons de goût que de sécurité.

A partir d’une certaine température, les huiles essentielles deviennent volatiles et perdent leur parfum.

Absolue de Vanille – pure

Un arôme précieux

Utilisée dans l’agro-alimentaire pour aromatiser biscuits, boissons.
Donne le goût caramel aux crêmes glacées.

Absolue de Jasmin pure

La volupté des nuits d’Orient.

Absolue Epinard-pure

La quintessence du goût de la plante!

Aneth

Efficace et très doux contre les maux de ventre

L’huile essentielle d’aneth fait partie des huiles très douces et dénuées de toxicité. On peut ainsi l’utiliser en toute sécurité chez les jeunes enfants. C’est un stimulant et un antispasmodique digestif du meilleur effet qui révèle ses bienfaits dans le cas d’une insuffisance hépatobiliaire, voire rénale. En association, l’huile essentielle d’aneth peut avoir une action intéressante contre la dépression.

Angélique racine

Á la racine même de l’équilibre.

L’huile essentielle de racine d’angélique a une action équilibrante et sédative sur le système nerveux. Elle combat efficacement les états de stress, de fatigue et les troubles liés à l’anxiété qui se traduisent par un dérèglement du sommeil ou des fonctions digestives (le noeud à l’estomac). Elle permet de restaurer l’équilibre de ces fonctions, préalable à tout bien-être.

Baies Roses

Bonne circulation et chasse aux bactéries

L’huile essentielle de schinus molle a pu passer, à juste titre, pour une panacée aux yeux des Indiens du Nouveau Monde. La science moderne a confirmé un rayon d’action très large. On retiendra en particulier sa capacité à combattre les infections bactériennes ainsi que les bienfaits qu’elle apporte à la circulation du sang et l’évacuation rénale. Elle ne convient pas aux femmes enceinte.

Basilic

Il décharge le poids des estomacs trop pleins.

L’huile essentielle de basilic du Viêtnam est un puissant anti-spasmodique qui, tout naturellement, trouve son usage dans l’apaisement des troubles gastriques et intestinaux. Elle allège notablement la surcharge digestive, si souvent cause de l’insomnie. A ce titre, l’huile essentielle de basilic entre dans l’arsenal bienveillant des plantes déstressantes.

Bergamote

Une Italienne en belle humeur.

L’huile essentielle de bergamote intervient dans le traitement de l’acné qui ne tolère pas d’huile grasse. De façon générale, elle agit sur les dermatoses, eczéma, prurit et plaies. Comme la plupart des huiles de citrus, elle a des vertus apaisantes et tout à la fois tonifiantes, soit qu’elle aide à la digestion, soit qu’elle donne de l’énergie au système nerveux. Synergie : la lavande, l’orange zeste, l’oranger petit grain, ylang ylang, encens, lavande, patchoulli, menthe poivrée.

Cannelle Chine

La plante qui remet d’aplomb

L’huile essentielle de cannelle est avant tout un agent anti-infectieux, notamment en matière digestive. Elle agit sur les intestins et l’élimination des toxines par voie urinaire. C’est une essence très physique, voire excitante, à l’usage des personnes anémiées ou dépressives. Quand aux doses, on doit l’utiliser avec discernement.

Cardamome

Fin des désordres digestifs

L’huile essentielle de cardamone intervient en priorité dans la sphère digestive, qu’il s’agisse de combattre les nausées, les inflamations stomachales ou de faciliter le transit intestinal. On observe de même une action très bénéfique sur les crises de diarrhées. De façon générale, elle est tonique et stimulante.

Citron

L’indispensable allié de l’organisme sain

L’huile essentielle de citron est un classique parmi les classiques. Stimulant général, elle est fréquemment utilisée en cas d’infections répétées. L’huile essentielle de citron régule les fonctions hépatiques et ne manque pas de vertus astringentes et cicatrisantes. Du point de vue atmosphérique, c’est un excellent antiseptique. Un véritable vade-mecum thérapeutique à lui tout seul ! Synergies : agrumes, eucalyptus radiara, pin sylvestre, ravensare, orange, thym

Citronnelle Java

Une invisible moustiquaire

L’huile essentielle de citronnelle est avant tout d’un usage externe, en onction ou massage, qu’il s’agisse d’intervenir sur une inflammation, due par exemple à une piqûre, ou soulager des douleurs rhumatismales. Ses vertus de répulsif à l’encontre des insectes sont légendaires mais ne doivent pas faire oublier les capacités rafraîchissantes de la citronnelle dans les les lieux d’habitations.

Coriandre graine

Bienvenue en début comme en fin de repas

L’huile essentielle de coriandre s’emploie principalement dans la sphère digestive. Favorisant la sécrétion des sucs gastriques, elle est la bienvenue aussi bien en début qu’en fin de repas (et à titre d’épice, cela va sans dire). En usage externe, l’huile essentielle de coriandre peut intervenir avec succès contre les rhumatismes et apaiser l’épiderme ulcéré.

Cumin

Veille sur les repas, pour le goût et l’aisance.

L’huile essentielle de cumin s’obtient à partir des graines de la plante. Elle est associée sans la moindre hésitation aux diverses étapes de l’alimentation humaine, puisqu’elle possède des vertus apéritives, carminatives et digestives, A haute dose, l’huile essentielle de cumin devient analgésique et, en diffusion avec des essences d’agrumes, elle combat l’insomnie.

Cyprès

Le sang circule, libéré

L’huile essentielle de cyprès est généreuse dans ses applications mais c’est avant tout dans la circulation sanguine qu’elle intervient avec succès comme décongestionnant veineux. A ce titre, elle rééquilibre avec bonheur le tonus général, s’il y a fatigue nerveuse ou physique due en particulier à une mauvaise alimentation. Synergies : citron, niaouli, tea tree, lavande aspic, eucalyptus, cédre atlas, romarin, citronnelle, genièvre

Estragon

Ami des digestions, ennemi du hoquet.

Le champ d’action de l’huile essentielle d’estragon est étendu. On note toutefois une action particulière contre les troubles digestifs. Un sucre imbibé de quelques gouttes d’essence d’estragon calme la crise de hoquet. Mais cette essence prévient aussi le déclenchement de certaines crises d’allergies, si on l’utilise une quinzaine de jours avant la période de pollinisation. Elle enfin est recommandée en cas de crises de spasmophilie.

Eucalyptus Globulus

Un géant australien au service du souffle

L’huile essentielle d’eucalyptus globulus s’attache à combattre très efficacement toutes les affections respiratoires, telles que l’asthme, l’emphysème, et, bien sûr, la bronchite. C’est un expectorant mais aussi un bactéricide et un antiseptique tout à fait précieux. Cette huile essentielle d’eucalyptus est plus efficace en massage, aérosol ou voie transcutanée que par voie buccale et révèle encore mieux ses bienfaits en association. Synergies : eucalyptus radiata, pin sylvestre.

Genévrier

Une baie contre les toxines.

L’huile essentielle de genévrier (baies et branches) contribue à l’élimination des toxines en général et de l’acide urique en particulier. Elle est diurétique et dépurative. Moyennant quoi, elle agit positivement sur la sphère digestive, les abus alimentaires, la cellulite. On peut également noter, en usage externe sous forme de baume, une action bienfaisante contre les douleurs musculaires.

Géranium

A la faveur d’un air de rose

L’huile essentielle de géranium est spécialement utile aux soins de l’épiderme. C’est un régénérant cutané, applicable aux cicatrices ou aux mycoses de la peau, du vagin ou de l’appareil digestif (candidoses). On lui prête aussi un intérêt contre le diabète. Son action est purifiante. Synergie: citron, lavande, vétiver, encens

Gingembre

Un coup de fouet venu de Chine.

L’huile essentielle de gingembre est un puissant remède aux défaillances physiques. Elle réveille l’organisme frappé d’asthénie, notamment dans le domaine digestif et sexuel. C’est aussi un dépuratif et un fébrifuge très appréciable, non moins qu’un bon antiscorbutique. En toute chose, son action est tonique et stimulante. Synergies : eucalyptus citronné, pin sylvestre, épinette blanche, orange, thym à linalol, poivre noir, citronnelle, citron, fenouil

Laurier

Sur la plus haute marche il triomphe des maux

L’huile essentielle de feuilles de laurier est un anti-dégénérescent très actif. Aussi, ses applications sont-elles très nombreuses. Elle se montre bienfaisante dans le cas de douleurs produites par les rhumatismes ou l’arthrose, mais aussi par les ulcères. Elle ne manque pas d’agir dans la sphère broncho-pulmonaire où elle a des vertus anti-catarrhales. Elle régule enfin la sécrétion de sébum, c’est pourquoi on la préconise pour traiter les peaux grasses, l’acné, les furoncles. Synergies : eucalyptus, romarin, ravensare, mandarine

Lavande Provence

L’harmonie dans un épi bleu

L’huile essentielle de lavande est la base de la trousse familiale car elle offre ses bienfaits à tous les âges de la vie. C’est un antispasmodique et anti-infectieux puissant qui révèle ses mérites en onction douce sur la nuque ou la plante des pieds. Elle s’affirme comme l’indispensable décontractant des enfants nerveux, tandis que son pouvoir cicatrisant et régénérant s’adresse aux organismes que les années ont beaucoup sollicités. Synergies: menthe poivrée, néroli, bois de santal, citron

Livèche Racines

De bon secours si c’est toxique.

L’huile essentielle de livèche racines a une action bénéfique dans les cas d’intoxication alimentaire. C’est une huile détoxifiante qui stimule les hépatocytes et les canaux biliaires. Elle combat le psoriasis et n’est pas sans intérêt contre bactéries et parasites.

Mandarine jaune

C’est la berceuse aromatique

Les huiles essentielles d’agrumes sont généralement connues pour leurs vertus apaisantes. L’huile essentielle de mandarine jaune n’y fait pas exception. C’est pourquoi elle sera toujours bien reçue en massages relaxant ou comme aérosol dans les chambres d’enfants. Synergie: lavande, citron, palmarosa, néroli, camomille romaine.

Marjolaine

Dénoue l’angoisse et ses malaises

L’huile essentielle de marjolaine s’utilise en antidépresseur car c’est un excellent neurotonique propre à rééquilibrer le système nerveux. Elle possède également des vertus calorifiques qui peuvent agir sur les règles douloureuses. Il faut cependant en éviter l’usage intensif en cas d’hypotension aiguë car elle présente un risque de somnolence. Synergies : lavande officinale, lavandin super, mandarine rouge et jaune, thym à linalol, géranium

Menthe poivrée

Menthe sur soi, gage d’entrain.

L’huile essentielle de menthe poivrée est un stimulant général, au rayon d’action très large, qui va des fonctions digestives à celles cardiaques. Il est bon de l’utiliser après traitement allopathique de type antibiothérapique. Elle joue alors à plein son rôle anti-asthénique. Ses propriétés antalgiques sont tout aussi précieuses et ses vertus anti-nauséeuses agissent contre le mal des transports. Synergie: citron, gingembre, poivre noir, fenouil, citronnelle, romarin

Nèroli

La fleur d’innocence et de joie.

Les peaux vieillissantes, sensibles ou couperosées peuvent être traitées par l’huile essentielle de néroli mais c’est surtout dans le domaine nerveux que cette essence révèle tous ses bienfaits. Le néroli est un sédatif efficace. Il a une action positive dans les crises d’angoisse, particulièrement celles liées à la solitude et aux insomnies qui s’en suivent. A tous elle apporte un sentiment de paix intérieure et de sérénité retrouvée. Synergie: encens, rose, lavande, citron, patchouli, santal

Orange

Transmission de pensées légères

L’huile essentielle d’orange douce d’Italie a les mêmes vertus que celle venue d’Espagne et contribue de la même façon à déjouer les situations d’angoisse.

Origan

Toute infection s’y brûle

Il est indispensable de diluer l’huile essentielle d’origan dans une huile grasse pour en atténuer la force et ne jamais l’appliquer sur la peau ni l’ajouter à un bain. Moyennant ces précautions d’usage, cette huile se révèle un anti-infectieux majeur, immunostimulant, fongicide et hypertensif, à emporter en voyage pour ses vertus contre le paludisme, les fièvres tropicales et la dysenterie.

Perilla (Shiso)

Le bouclier des allergies

A côté de ses vertus gustatives, l’huile essentielle de perilla est tout à fait remarquable pour sa grande teneur en Omega 3, ce qui la rend spécialement utile dans la lutte contre les formes d’allergies les plus répandues : acariens, poils ou plumes d’animaux, pollens printaniers. C’est donc une huile essentielle bien d’actualité !

Poivre noir

le seigneur des épices

L’huile essentielle de poivre noir stimule les glandes digestives et lutte ainsi efficacement contre les troubles de l’appétit. Dans le même ordre d’idées, c’est un tonique sexuel actif et un bon antalgique. Il peut avoir aussi une action positive sur la fièvre. Synergie: fenouil, menthe poivrée, citron, bergamote, tea tree, gingembre

Romarin

Vivacité d’esprit et souffle retrouvé.

Il existe trois variétés de romarin (camphré, cinéole et verbénone) qui sont toutes spécifiques des voies respiratoires et agissent sur toutes les affections ORL, de par leur vertus expectorantes, antalgiques et bactéricides. L’huile essentielle de romarin est aussi un tonique veineux et artériel, excellent pour la préparation à l’effort physique et à la compétition sportive.

Sauge Sclarée

Aux étapes troublées, elle éclaire les femmes.

Le terrain de prédilection de l’huile essentielle de sauge sclarée recouvre les pathologies et affections gynécologiques. Elle régule le cycle menstruel, spécialement aux étapes importantes de la vie féminine : puberté et ménopause, ce qui, bien sûr, a une action sur l’équilibre général, y compris sur la souffrance psychique. Cette huile essentielle apporte la relaxation et permet de surmonter ce mélange de douleurs physiques et mentales qui accompagne quelquefois la physiologie du corps féminin. Synergies : cyprès,cèdre, jasmin, bergamote, lavande, santal ,orange.

Thym clair

L’action en profondeur sur le corps affaibli.

L’huile essentielle de thym à thymol est un anti-infectieux si puissant qu’il exige une posologie réfléchie et prudente. C’est une essence de terrain dans les cas d’infections à répétition qui témoignent de déficiences immunitaires. Son action permet à l’organisme de se défendre mieux. En outre, compte tenu de ses effets sur les articulations fatiguées, il est d’un grand secours aux personnes âgées. Synergies : eucalyptus à feuilles radiées, romarin à cinéole, ravensare, laurier, lavande aspic

Verveine exotique (Litsea Cubeba)

Les paupières fermées et les rêves naissants

L’huile essentielle de litsea cubeba brille par ses indéniables capacités calmantes, sédatives et anti-inflammatoires. Elle ouvre avec douceur les portes du sommeil en faisant cesser l’agitation nerveuse qui alimente l’insomnie. L’huile essentielle de litsea cubeba prolonge ses bienfaits tout au long du sommeil et met un terme aux réveils inopinés en plein coeur de la nuit. Synergies : agrumes, laurier , lavande, Ylang Ylang

Ylang-Ylang complète

L’âme et le corps réconciliés.

L’huile essentielle d’ylang ylang complete est plus particulièrement adaptée à l’aromathérapie qui l’utilise comme un puissant tranquillisant, régulateur de la tension artérielle et antispasmodique. Elle soulage ainsi les pénibles effets du stress, de l’irritabilité et de la crispation mentale. Ylang ylang dénoue les tensions et engendre une forme d’insouciance très propice à l’échange de caresses et au plaisir des sens. Synergies : gingembre, bergamote, santal, citronnelle, patchouli, orange, mandarine

Yuzu

Un joyau du Japon pour le calme et l’action

L’huile essentielle de yuzu se place naturellement dans la sphère d’action des agrumes. Autant dire qu’elle a partie liée avec la vitalité et la sérénité. Dans la maison, c’est une fragrance idéale pour le séjour et la chambre des enfants. Mais si le lieu de travail est un bureau, l’huile essentielle de yuzu y fera merveille.

Source : Néroliane

One thought on “Les huiles essentielles pour faire de la cuisine

  1. EVE game

    You must know, your article goes to the center of the issue. Your pellucidity leaves me wanting to know more. Allow me to forthwith grab your feed to keep up to date with your web site. Saying thanks is simply my little way of saying what a masterpiece for a special resource. Accept my dearest wishes for your inflowing publication.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *