Les émulsions : eau dans huile & huile dans l’eau !

Les différents types d’ émulsions : Que choisir et Pourquoi

 

Le rapport liant aqueux/liant oléagineux définit le type d’émulsions, car au point de vue concret, telle ou telle substance (huile, eau), va littéralement enrober l’autre :

  • Une émulsion huile dans eau revient à une présence majeure de liant aqueux qui définit les émulsions maigres
  • Une émulsion eau dans huile revient à une prédominance d’huile qui définit les émulsions grasses

 

Suivant le type de crème que l on veut obtenir, on peut réaliser soit une émulsion huile dans eau, c’est-à-dire avec des petites sphères de gras prises au milieu de l’eau, soit une émulsion eau dans huile, où là ce sont les petites bulles d’eau qui sont emprisonnées dans la graisse.

Et ça change tout au niveau de la manière dont la crème va se comporter sur la peau.

Si vous avez une émulsion huile dans eau, vous la passez sous l-eau et elle s’en va facilement car la phase aqueuse est la même que l’eau du robinet.

C’est une crème typiquement nutritive où il y a une grosse phase aqueuse et une phase huileuse qui permet de nourrir la peau et de la réhydrater.

Si vous avez une phase inverse, donc de l’eau dans de l’huile, on arrivera moins à la laver, car l’eau va perler par-dessus la phase huileuse.

Il y a un film lipidique qui reste sur la peau, que l’on arrive difficilement à enlever à l?eau. C’est une crème typiquement protectrice.

 

Du point de vue de la conservation, les crèmes eau dans huile, où l’eau est protégée des bactéries par la graisse, ont besoin de moins d’agents conservateurs que les crèmes huile dans eau.

Le type d’emulsifiant choisi, les proportions d’eau et d’huile contenu dans la formulation ainsi que la façon d’incorporer les phases permettent de réaliser l’un ou l’autre type d’émulsion.

Comment les crèmes et laits hydratent-ils ?

Leur fonction n’est pas d’apporter de l’eau à la peau, mais plutôt d’aider la peau à conserver son hydratation naturelle. En effet, l’eau elle-même, appliquée sur la peau, dessèche. Elle délave les facteurs d’hydratation que la peau renferme naturellement : urée, acides aminés et autres produits hydrophiles qui empêchent l’eau du derme de s’évaporer trop rapidement.

La fonction d’un soin hydratant n’est donc pas exactement d’hydrater, mais plutôt d’empêcher la déshydratation. Cela peut se réaliser de deux manières différentes, éventuellement complémentaires :

  1. Le maintien d’une couche huileuse à la surface de la peau. L’huile s’évapore à une vitesse bien inférieure à celle de l’évaporation de l’eau.

L’huile forme donc un écran empêchant l’eau dermique de s’évaporer. On peut l’appliquer directement sur la peau, à condition que sa viscosité soit très faible (elle doit couler comme de l’eau). C’est à cette condition que son « toucher » ne sera pas trop gras.

Cependant, c’est sous forme d’émulsion que cette huile est le plus souvent présentée.

L’émulsion est une fine dispersion d’huile (la phase grasse) dans de l’eau (la phase aqueuse), ou vice-versa. Une émulsion d’huile dans de l’eau est couramment désignée par les lettres H/E et une émulsion d’eau dans de l’huile est désignée par E/H. Cette dernière formulation est plus rare que la première, qui est à priori plus légère (plus confortable à appliquer).

On l’a trouve particulièrement dans des produits pour l’hydratation des peaux très sèches ou abîmées,ou pour les soins des peaux atopiques et eczémateuses.

L’apport de facteurs hydrophiles. Leur rôle est, à l’instar des facteurs naturels d’hydratation, de retenir l’eau par lien physique (un peu comme du sel par exemple, attire l’eau et se mouille).

 

Qu’est-ce qui fait la qualité d’une émulsion hydratante ?

En gros, trois facteurs interviennent en premier chef :

1.La quantité de phase grasse.

Plus elle est importante, plus la couche huileuse s’opposant au dessèchement cutané est efficace. Mais bien entendu… se « tartiner » le visage avec du beurre présente des inconvénients. D’avantage que ce premier facteur sera nécessaire :

2.La finesse de l’émulsion.

La peau doit respirer, vivre en relation avec l’extérieur. Elle est aussi un organe sécrétoire. Elle produit notamment du sébum qui doit s’écouler librement sous peine de voir apparaître des comédons. Une couche huileuse formant un écran trop important serait comédogène.

C’est pourquoi une huile administrée seule doit être très fluide et une huile administrée sous forme émulsionnée doit être dispersée en de très fines gouttelettes facilement absorbées par le « grain » de la peau.

3.La fluidité de la phase grasse de l’émulsion. Ce point complète le précédent.

Bien entendu, d’autres facteurs feront que telle crème conviendra mieux que telle autre.

Il faut se rendre compte qu’une émulsion plus fine, donc de meilleure qualité, est à priori moins stable et beaucoup plus difficile à produire qu’une émulsion plus grossière. On peut ajouter certains actifs comme par exemple les liposomes afin d’accroître la finesse de l’émulsion tout en y maintenant une phase huileuse suffisamment importante.

 

Les types de peau

Dans le contexte de l’hydratation, la peau peut :

  • Être structurellement plus ou moins sèche ;
  • Avoir un grain plus ou moins fin ;
  • Avoir une tendance aux comédons.

La peau plus sèche nécessite un soin dont la teneur en phase grasse est plus importante.

Si le grain de peau est particulièrement fin, l’émulsion doit l’être également.  On préviligira donc une emulsion eau dans huile

Enfin, la peau, souvent séborrhéique, qui a tendance à la formation de comédons ne peut pas non plus supporter une émulsion trop lourde, et dans ce cas on choisira une emulsion huile dans eau.

Ces trois conditions de la peau peuvent se combiner de façons très diverses. Un cas remarquable est celui de la peau séborrhéique et sèche. Ce type de peau nécessite en plus un soin « matifiant », c’est à dire dont l’émulsion est particulièrement fine avec ajout de matiere matifiante, afin de permettre au sébum de s’écouler naturellement.

45 réflexions sur « Les émulsions : eau dans huile & huile dans l’eau ! »

  1. Ping : LES DIFFERENTS PROCEDES D’EMULSIONS et LEURS UTILITES PAR TYPES DE PEAUX | Fée Natur'Elle

  2. latte akpa aristide

    Bonsoir!
    J’aimerais savoir les proportions des phases aqueuses et huileuses dans chaque creme pour obtenir une bonne crème sans separation de phases. merci

    Répondre
    1. Caly Auteur de l’article

      latte akpa aristide il n’y a pas de proportion standardisé… tout dépend de chaque formule et ingrédients utilisés 🙂

      Répondre
  3. Ping : La phase huileuse d’une crème |

  4. nathbahia

    « Une émulsion huile dans eau revient à une présence majeure de liant aqueux qui définit les émulsions maigres. Une émulsion eau dans huile revient à une prédominance d’huile qui définit les émulsions grasses »

    Si je peux me permettre, je souhaite apporter une correction à cet extrait de ton article (très intéressant je le précise) : le sens d’une émulsion (H/E ou E/H) n’est pas fonction de la proportion des deux phases mais bien de la valeur de la HLB (Hydrophilic Lipophilic Balance) de l’émulsionnant utilisé pour réaliser le produit.

    Répondre
  5. Ping : Emulsion "huile dans eau" | Les Marmites Cosméthiques

  6. caly

    [i][b Myriam non les 2 phases doivent etre chaudes, je te conseille de bien parcourir le site ou j'explique les choses en détails dans différents articles 🙂 /i][/b]

    Répondre
  7. Myriam

    Bonjour Caly,
    Petite question pour l'émulsion H/E
    Lorsque l'on verse l'huile dans l'eau, l'eau doit-elle être chaude, tiède, froide??
    Je débute alors…
    Merci de m'éclairer

    Myriam

    Répondre
  8. panzou

    je tiens à te remercié sur ton article,qui semble profitable pour certain,mais je pensais que cela avait des traits avec mon domaine,qui parle des émulsion dans un puits pétrolier,je suis rendus compte que cela à juste des traits concernant la beauté.

    Répondre
  9. Line

    Bonjour Caly !
    Alors, tout d'abord, bravo pour ton blog qui est vraiment formidable (mais, bon, je ne suis pas la première à te le dire…)
    Je me décide enfin à poster un commentaire car je suis un peu perdue avec ma peau… En lisant cet article, tu m'as mise dans le doute 🙂 Je ne sais plus si ce que je fais est bien ou pas.
    J'ai une peau assez déshydratée (par exemple, quand je hausse les sourcils, des petites marques blanches restent sur mon front) mais en même temps, j'ai beaucoup de comédons et le soir, ma peau PEUT être huileuse. Du coup, je me suis dit, je dois être dans le dernier cas de figure (peau sèche avec comédons). Mais ça me paraît vraiment bizarre qu'une peau puisse être sèche et produire du sébum dans la journée… Ce n'est pas un peu contradictoire ?
    D'habitude, je fais des émulsions H/E avec une certaine quantité d'HV (20 à 30%). Penses-tu que je dois revoir mes habitudes ? J'ai toujours eu peur d'étouffer ma peau avec trop d'huile dans une crème (mais bizarrement, quand je ne mets que de l'huile sur mon visage la nuit, ma peau boit tout.)Peux-tu m'aider ?
    Et une autre petite question tant que j'y suis ? Ces habitudes sont-elles à changer selon le temps (été/hiver) ? Cela me paraîtrait bizarre de mettre beaucoup d'huile en été. Mais, je me trompe peut-être…
    Merci de ta réponse et désolée pour ce commentaire très long…
    Biz,
    Line

    Répondre
  10. Caly

    poucinetteasia Avec plaisir … si tu veux echanger davantage n'hésite pas a venir sur le forum aussi 😉

    Répondre
  11. poucinetteasia

    Merci beaucoup pour ta réponse.Je vais essayer de me refaire une crème pour le visage (dommage, car je viens de m'en réaliser deux tout récemment avec HV de noisette + chanvre et hydrolat de bambou, actif matifiant: poudre de bambou et oxyde de zinc mais la texture me semble un chouilla trop grasse);
    C'est un réel plaisir de réaliser soi-même ses crèmes, mais, il est vrai que cela demande du temps. Félicitation pour ce blog et merci infiniment, pour le partage des recettes et conseils. Un plaisir de pouvoir en apprendre à chaque fois un peu plus 😉

    Répondre
  12. Caly

    Poucinetteasia La structure de ta formule est aussi assez importante 😉 Cela joue beaucoup les caractéristiques de ton produit et le coté matifiant que tu souhaites obtenir.
    Tu devrais tenter une recette ou tu n'excedes pas 15 voir 20% au maximum de corps gras (et choisi les huiles les plus fines possibles type jojoba, coco fractionnée) je suis certaine que tu trouveras déjà une amélioration notable.

    Répondre
  13. poucinetteasia

    C'est un véritable plaisir d'avoir ces informations. Je fais mes crèmes ou tout du moins j'essaye depuis quelques temps, mais, je ne savais pas que selon le type de peaux l'on devait faire une émulsion eau/huile ou huile/eau. C'est peut-être pour cela que mes crèmes ne matifient pas suffisamment ma peau, malgré les actifs que je choisis en fonction.
    Merci beaucoup pour ces explications qui me permettront de réaliser de nouvelles crèmes qui me conviendront certainement mieux, car, j'ai une peau vraiment difficile à satisfaire et très sensible au demeurant.

    Répondre
  14. cebin

    Bonjour Caly,
    Merci pour ta réponse! Mais juste une question qui me reste quand même en tête, que je ne comprends pas, j’ai vu dans une de tes recettes ‘faire une émulsion eau dans huile’ et puis noté ensuite ‘vous pouvez faire l’inverse’. Q’est ce que cela veut dire? C’est le sens du mélange? émulsion eau dans huile veut dire on verse l’eau dans l’huile et l’inverse pour l’autre émulsion. Je vois pas ce que cela change… euh désolée si j’insiste mais si je commence par rien comprendre à ce que je fais c’est mal parti snif!!
    Encore merci pour ton aide !
    A bientôt
    Virginie

    Répondre
  15. caly

    Cebin : bienvenue ici 😉

    La logique des émulsions dépend avant tout du type de peau de chacun et des textures que l’on préfère! C’est tout une histoire d’harmonie. Il faut bien connaitre ses besoins et ensuite faire quelques essais pour trouver ce qui te correspond le mieux.

    Je te conseille également de bien étudier le ph de tes préparations pour obtenir le cosmétique qui te correspond le mieux. Tu trouveras un article a ce sujet sur le site.

    @ bientôt & bonne tambouille

    Répondre
  16. cebin

    Bonjour ou plutôt bonsoir Caly,
    Je suis nouvelle tambouilleuse depuis un mois et je vais sur la blogo sans cesse en recherche d’infos et oh quelle bonne surprise je "tombe" sur toi par l’intermédiaire d’un autre blog! Je t’avais vu sur M6 mais pas eu le temps de noter quoi que ce soit, je suis super contente de te découvrir!! Ceci étant dit, je viens de lire ce texte très interressant sur les émulsions et me rends compte que j’avais pas compris TOUT la dessus, je pensais que forcement ‘huile dans eau’ voulait dire phase acqueuse plus importante que l’huile et l’inverse pour ‘eau dans huile’ que nenni!! Mince alors, ça veux dire que pour une même recette, le type d’émulsion faite changera l’effet sur la peau?! ro lala ça me complique drolement la tâche tt ça, j’ai le cerveau qui fatigue lol! Comment faire pour choisir? Si on prend 70% de huileuse et 20% de acqueuse (le reste pour ajouts) quelle est la meilleure émulsion? Que recherche-t-on dans ce cas? Quelles est la logique? j’espère que je suis claire…;));
    Je te remercie pour ton aide très précieuse et bravo pour ton site que je commence tout juste à découvrir et qui me faire crever de jalousie argffff!
    Virginie (une normande qui se prépare à de grandes tambouilles pour cet hiver glagla!)

    Répondre
  17. Flore

    Bonjour Cally!

    Merci pour ce cours très clair de cosméto! (et super utile);
    Je me pose une question en débutante que je suis: quelle sont les proportions d’eau et d’huile dans chacune des émulsions? Je commence en effet à formuler ;-);
    Et aussi quels sont les facteurs qui font qu’une emulsion est plus fine qu’une autre? La composition ou la façon de la faire?

    Merci en tout cas!
    bizzz

    Répondre
  18. caly

    Flore : bonjour & bienvenue, les proportions varient en fonction du type d’émulsifiant utilisé et surtout en fonction des besoins de ta peau.
    Tout joue sur l’émulsion autant les ingrédients que la façon de procéder c’est a dire de fouetter (d’ou l’importance d’avoir un excellent fouet)….

    Répondre
  19. sam

    Bon jour,
    je voudrais s’avoir sur les Emulsions,
    je cherche des informations sur un Emulsion (liquide forme:huile)odeur de l’huile de ricin,melange une cuiere a soupe dans un litre d’eau on obtien un liquide blac opack,quelle est la formulation de ce liquide qu’es qu’il contien ?
    Merci.

    Répondre
  20. marie

    Encore une belle leçon de pratique claire, merci.
    Avant de me lancer, j’apprends et j’intègre, ce sera plus facile pour sauter le pas car je n’ai jamais réalisé d’émulsion….. je viens de découvrir que ma peau a besoin d’une creme E/H qui nécessite moins de conservateurs, moi qui aime le naturel, on peut dire que la nature fait bien les choses !!!!! sourire
    A rebientot dans une autre leçon, je parcoure, je parcoure …..à en oublier d’avancer mon travail perso !!!!!
    marie

    Répondre
  21. Corinne

    Bonjour,

    Moi, je suis à la recherche de crèmes où l’on voit et ressent, après l’application de la crème, comme de l’eau qui transpire sur la peau. Là on a vraiment la sensation que la peau est hydratée. Je suis déjà tombée sur ce genre de crèmes mais je ne me souviens plus de leurs noms. Sinon, pour revenir au thème du blog, sur les crèmes que l’on trouve en commerce ou dans les pharmacies, je ne vois nulle part de mentionner sur le tube l’indication H/E ou E/H, alors comment savoir ?
    Aurais-je droit à une réponse ?
    Merci.
    Corinne

    Répondre
  22. caly

    Corinne : bonjour et bienvenue ici 😉

    Oui je réponds toujours et à tout le monde ! En effet c’est très rare que les industrielles prennent la peine de mentionner de quelle type d’émulsion il s’agit. Parfois cela peut écrit pas sur le tube mais sur la notice 🙂 En regle général tu trouves beaucoup d’émulsion d’huile dans l’eau pour les cremes du commerce.
    Rien ne t’empêche de contacter la marque qui produit ton cosmétique pour en savoir davantage.
    Sur le site je donne des conseils pour formuler ses propres soins et la ou moins tu es certaine d’avoir le produit que tu souhaites avec la bonne texture!

    Bon week end

    Répondre
  23. hélène

    Coucou tout d’abord je te remercie énormément pour tes compliments. J’adore ton blog, j’y vais tous les jours, lol, je te considère comme une master de la cosméto lol, j’espère que je serai à ton niveau dans 10 ans lol, ouai plutôt 20 ans… Sinon à propos de la crème bleu, etant donné que j’ai appris la cosméto que par les blogs, le tien que j’ai découvert plus tard, (dégouté), m’a vraiment aidé, et cette technique d’émulsion superrrrrrr, fallait le savoir. Ma crème est vraiment mieux, moins grasse et plus hydratante, c’est super!
    Je participerai au blog maintenant que j’ai fait les présentations lol, je suis un peu timide et j’avais honte de venir mettre un commentaire. Maintenant c’est fait!

    Gros bizous, ton blog est plus que super!!!

    Répondre
  24. caly

    Ah ben la c’est du comment" et plusieurs lignes en plus.
    Merci demoiselle, je suis très touchée par tes mots et aussi contente que tu aimes mon p’tit chez moi ;-);

    N’hésite plus, et si tu as des questions surtout ne te genes pas !

    Je t’encourage a cosméter autant que faire ce peux.

    Grosses biz"

    Répondre
  25. françoise

    décidément que n’ai-je pas découvert votre blog plus tôt ???
    c’est une mine d’informations
    merci beaucoup, je continue ma vasite
    françoise

    Répondre
  26. sev

    la non experte te remercie bien!!!
    c’est super cet article et tu sais quoi…….. ben j’ai compris! siiiiiiiiiiiiiii
    question bete mais qui me vient tout soudain…… pense tu qu’en fonction du type d’émulsion, il faille utiliser un type de fouet bien particulier? (mixer plongeant, mousseur à lait, foeut….);

    c’est toujours un régal de te lire! tu m’apprend plein de choses et tout ça dans la joie et la bonne humeur.
    et en plus tu est humble! cerise sur le gateau!!!!

    bonne journée
    biz

    Répondre
  27. magicgigi

    Super pratique ton article !! j’ai appris pleins de choses que je ne savais pas !!
    Merci beaucoup et bizzzoooo a toi !

    Répondre
  28. caly

    Sev merci beaucoup 🙂
    Oui en effet les fouets jouent un rôle important dans la qualité de l’émulsion ! La marque Bamix de qualité pro est excellente, seul bémol son prix.

    Bizouille

    Répondre
  29. sounie

    bon je vais m’y mettre aux cosmetos naturels, et je suis en train de convertir plein de monde autour de moi !!

    Répondre
  30. Mélanie

    Super aticle ma jolie, tu y décris très bien ma peau à la fin, sèche et séborrique, avec en plus une tendance aux p’tits boutons, que du bonheur quoi lol 😉

    Répondre
  31. Laetichoup

    Alors là chapeau !! Un cours de chimie comme j’aime : je comprends tout !
    Je connaissais les 2 émulsions sans pour autant savoir que les "propriétés" étaient différentes.
    A ce jour je n’ai jamais fait d’émulsion huile dans eau et je me rends compte que tant mieux car c’est l’eau dans l’huile qui me convient (oufff);

    Merci ma tite Caly !

    Biz’

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.