Focus sur la Graine de Lin

Un peu d’histoire

Depuis des temps immémoriaux, on tire de la tige du lin (plus précisément du péricycle) une fibre qui sert à la fabrication de tissus. En fait, le lin cultivé est tellement ancien qu’on ne le trouve plus à l’état sauvage. On le croit dérivé soit du Linum perenne, soit du Linum angustifolium.
Les anciens Égyptiens le cultivaient déjà et connaissaient bien sa fibre, ses qualités nutritionnelles et ses vertus médicinales. Pline l’Ancien mentionnait 30 remèdes à base de graines de lin. Celles-ci font encore partie de la pharmacopée officielle chinoise (constipation et peau sèche) et ayurvédique (furoncle et maladie du charbon (anthrax) en application externe), de même que de la médecine vétérinaire classique pour calmer les irritations des muqueuses enflammées.


En Europe, au début du XXe siècle, l’huile de graines de lin était livrée chaque semaine dans de petits contenants de verre, car on savait qu’elle rancissait rapidement une fois exposée à la lumière et à l’air. Cependant, dès les années 1920, l’industrialisation de la production des huiles a sonné le glas des petits pressoirs locaux fournissant des huiles fraîches et non raffinées. Après la Deuxième Guerre mondiale, l’huile de graines de lin a disparu du marché, l’industrie la considérant trop instable pour être rentable. Depuis une dizaine d’années cependant, l’huile de lin pressée à froid et non raffinée a retrouvé ses lettres de noblesse, d’abord dans les magasins d’aliments naturels, puis dans certaines épiceries, dans les rayons réfrigérés.
Plusieurs grands producteurs d’oeufs ajoutent depuis quelques années des graines de lin à la moulée de leurs poules et commercialisent ainsi des oeufs enrichis d’acides gras oméga-3. Beaucoup de produits de boulangerie (pains, tortillas, gâteaux, etc.) et céréales à déjeuner contiennent des quantités variables de graines de lin.

Ou les trouver ?

Les graines de lin sont peu coûteuses. Elles sont vendues en vrac ou préemballées, En plus de l’huile vendue en contenants de divers formats, on trouve aussi des capsules d’huile de graines de lin dans le commerce.
On trouve des graines de lin brunes et des graines de lin dorées. Elles ont sensiblement la même teneur en fibres et en oméga-344. Les graines de lin dorées sont plus chères, mais certains préfèrent leur goût à celui des graines de lin brunes.

Leur intérêt et application

Les graines de lin constituent une source d’acide alpha-linolénique (AAL), une substance qui fait partie de la famille des acides gras oméga-3.

  • Cosmétique

A partir des graines de lins, on peut produire un mucilage qui intégré aux soins le mucilage apporte la brillance et tenue aux cheveux.
Il est aussi très émollient et hydratant pour la peau. On peut l’utiliser comme un gel ou l’incorporer directement à des crèmes pour le visage, le corps ou dans les soins capillaires. On lui reconnait aussi de vertus apaisantes et très conseillé dans les soins des peaux fragiles, sèches et sensibles.
Mon conseil est de le préparer en avance et de le conserver avec du benzyl alcohol pour l’intégrer plus facilement dans les formules.

Pour découvrir comment réaliser votre mucilage de graines de lin home made, et l’intégrer dans vos préparations cosmétiques, rendez vous demain !

  • Santé

Graines semble réduire légèrement le taux de cholestérol et d’autres facteurs de risques de maladies cardiaques; réduire les symptômes de la ménopause; prévenir l’ostéoporose après la ménopause.
Huile semble réduire légèrement certains facteurs de risques de maladies cardiaques.

Graines semble aider en cas de constipation chronique, le syndrome de l’intestin irritable, l’inflammation intestinale causée par l’abus de laxatifs, la diverticulite, soulager la gastrite et l’entérite.
Graines broyées en cataplasme apaisent les inflammations cutanées.

Les actifs

Les chercheurs ont découvert trois ingrédients actifs fort intéressants dans les graines de lin :

  • des fibres solubles utiles en cas de constipation, mais aussi pour réduire légèrement le taux de cholestérol dans le sang;
  • des lignanes (phytoestrogènes) qui pourraient réduire certains symptômes de la ménopause.
  • l’acide alpha-linolénique (AAL), un bon gras de la famille des oméga-3 que les graines et l’huile de lin renferment en très grande quantité.

La graine de lin est composée de :

  • 35 à 45 % d’huile,
  • de 20 à 25% de protéines 
  • de 10% de mucilage

La posologie

Par voie interne

Constipation

Ajouter 1 c. à table de graines de lin entières (environ 10 g), écrasées ou broyées grossièrement à un verre d’eau (150 ml minimum) et boire le tout.
Prendre de deux à trois fois par jour. Certaines sources recommandent de les faire tremper le temps qu’elles libèrent leur mucilage, d’autres considèrent qu’elles doivent plutôt gonfler dans les intestins pour être efficaces.
Il faut prendre les graines de lin pendant au moins deux ou trois jours, car l’effet laxatif peut prendre de 18 h à 24 h à se manifester.
Il est préférable de commencer avec de petites doses et de les augmenter progressivement, notamment pour les personnes sensibles à l’effet de laxatif de masse des graines.
Les graines de lin entières ne sont pas recommandées aux personnes qui ont des diverticules à l’intestin, car elles peuvent se coller à la paroi intestinale et provoquer de l’inflammation. Elles ne sont pas non plus recommandées aux personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable.

Réduction du taux de cholestérol
Bien que les résultats des études divergent, la consommation quotidienne et à long terme de 2 c. à table à 5 c. à table (de 20 g à 50 g) de graines de lin moulues peut contribuer à réduire légèrement le taux de cholestérol sanguin chez les personnes hypercholestérolémiques.

Gastrite ou entérite
Faire tremper de 1/2 c. à table à 1 c. à table (de 5 g à 10 g) de graines broyées ou moulues dans 150 ml d’eau durant 20 à 30 minutes; filtrer avant de boire le tout.

 

Par voie externe

Inflammations cutanées douloureuses

Faire infuser de 3 c. à table à 5 c. à table (de 30 g à 50 g) de graines écrasées ou moulues dans de l’eau bouillante durant 10 à 15 minutes, puis appliquer en cataplasme chaud et humide.
Source d’oméga-3
Pour obtenir 1,3 g d’acide alpha-linolénique, prendre ½ c. à thé (2,5 ml) d’huile de lin ou 2 c. à thé (10 ml) de graines de lin broyées. Cet apport suffisant moyen (1,1 g pour les femmes et 1,6 g pour les hommes) fixé par Santé Canada est jugé nettement insuffisant par plusieurs experts; les praticiens recommandent généralement de prendre 1 c. à table par jour d’huile de lin comme source d’oméga-3.
Lorsque l’on prend des graines de lin pour profiter de leur teneur en acide gras omega-3, il est nécessaire de les moudre (à moins de les mastiquer avec grande application) afin de pouvoir assimiler adéquatement ces précieux ingrédients.
On peut ajouter les graines de lin aux yogourts ou aux salades, par exemple. Réfrigérer tout surplus, car une fois moulues, les graines de lin s’oxydent rapidement. 

Recommandations

L’huile de graines de lin rancit très facilement. Il est donc essentiel de la conserver au réfrigérateur et de la consommer rapidement une fois le contenant ouvert. Il est préférable d’acheter de petites quantités à la fois. Privilégier les contenants opaques.
Les graines intactes se conservent bien à la température de la pièce, mais après les avoir broyées ou moulues, il est préférable de les garder au réfrigérateur et de les consommer dans les semaines suivantes.
L’huile de lin n’est pas adéquate pour la cuisson, et surtout pas pour faire sauter ou frire des aliments, car elle ne supporte pas la chaleur. Cependant, les graines entières ou moulues peuvent être incorporées à des muffins, des gâteaux ou des pains.

Contre-indications
Éviter de prendre des graines de lin en cas d’occlusion intestinale. Elles  ne sont pas recommandées aux personnes qui ont des diverticules à l’intestin, car elles peuvent se coller à la paroi intestinale et provoquer de l’inflammation.

Effets indésirables
Aux dosages recommandés et lorsqu’on les prend avec beaucoup d’eau, les graines de lin ne provoquent aucun effet indésirable notable. Néanmoins, il est préférable de commencer à petites doses et de les augmenter progressivement, notamment dans le cas des personnes sensibles à l’effet de laxatif de masse des graines. On a rapporté quelques cas de flatulences attribuables à la fermentation du mucilage contenu dans les graines.

Interactions

Avec des plantes ou des suppléments
Le mucilage contenu dans les graines de lin pourrait diminuer l’absorption de certaines plantes et certains suppléments, il est donc préférable de les consommer deux heures avant ou après la prise de ces produits.
Avec des médicaments
Le mucilage contenu dans les graines de lin pourrait diminuer l’absorption de certains médicaments, il est donc préférable de les consommer deux heures avant ou après la prise de médicaments.


Ces  éléments sont donnés a titre indicatif pour les adultes, consultez un praticien avant toute utilisation

Sources : passeport santé

 

 

 

17 thoughts on “Focus sur la Graine de Lin

  1. Chlorophylle

    Bonjour,
    Merci pour ce focus très intéressant.
    Puis-je vous demander ce qu’est une « c à table », dosage inconnu pour moi : est-ce une cuillère à soupe ? Une cuillère à café ? comme ce dosage revient dans plusieurs formules, je me permets de te demander à quoi il correspond. Merci d’avance. A un autre endroit, on parle de « cuillère à thé » ; je crois que c’est une cuillère un peu plus petite que la cuillère à café : je me trompe ? Merci pour ces précisions.
    Large smile!

    Reply
    1. Caly Post author

      Chlorophylle cela correspond a une cuillère à soupe si tu préfères 😉

      Reply
  2. caly

    Ninna Je ne publie que mes formules sur mon site et non pas sur Aroma-zone ! Vous pouvez tout a fait proceder a ce melange …. Je vous conseille de ne pas allez au dela de 15% d'huile pour que la preparation reste homogene. Sinon vous pouvez y ajouter de la lecithine ;-). Pour l'hydrolat ne pas depasser 10%.

    Reply
  3. joelle

    Bonjour avant tout merci pour toutes les infos et les recettes que vous nous donnez autant ici que sur aroma-zone. Petite question peut on incorporer dans un gel fait à base de graine de lin de l'huile d'arnica et de l' hydrolat d'hélichryse ainsi que de l'HE de gaulthérie couchée pour en faire des massages pour les muscles endoloris? merci d'avance pour votre réponse.

    Reply
  4. elekthre

    Sympa oui, ces petites graines.
    Je le savais déjà car j’avais lu l’article de Christine (100%plantes), le mois dernier sur ces fameuses petites graines.
    Gros bisous

    Reply
  5. marie-neige

    Très bonnes explications. Merci.
    J’attends avec impatience demain pour savoir le comment faire le mucilage.

    Reply
  6. Framboise

    très complet ce focus qui me rappelle que j’ai tout un stock de graines de lin que je destinais aux "bouillottes" maison et que je vais regarder d’un autre œil (d’autant que des recettes arrivent nous as-tu dit)

    Reply
  7. miss lollipop

    Merci pour ce résumé…ici l’huile de lin est pas évidente à trouver ! je crois qu’il y a eu des restrictions concernant sa vente en France, non ?

    Reply
  8. Rainette

    très complet!
    j’avais commencé à travailler ces graines de lin, mais je n’ai pas réussi à continuer, j’ai donc mis ça de côté en attendant. Mais j’ai appris des choses sur les vertues médicinales!

    Reply
  9. wistiti

    j’aime beaucoup cette graine
    je m’en sers surtout dans mes pains maisons
    et pour les gels cheveux

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *