Dossier Soleil & Bronzage – Bien se Protéger

L’écran total, ça existe ?

Inutile de chercher un écran total, que ce soit en pharmacie ou dans les rayons du supermarché. Tout simplement parce que le véritable écran total n’existe pas. Une protection solaire, aussi efficace soit-elle, ne peut pas offrir une protection totale contre les rayons ultra-violets du soleil.

Seuls les vêtements le peuvent, et encore, pas tous. D’ailleurs depuis janvier 2007, une nouvelle norme européenne interdit la mention « écran total » et redéfinit les calculs d’indices de protection solaires. Aujourd’hui, l’indice le plus fort que l’on puisse trouver sur le marché est 50%20.

Choisir le bon indice

Le FPS (facteur de protection solaire) mentionné sur les emballages donne le niveau de protection contre les UVB du produit.

En effet, les rayons UVB sont les plus dangereux : ce sont eux qui provoquent les coups de soleil en brûlant l’épiderme insuffisamment protégé par les pigments de mélanine ; ils sont à l’origine de 90 % des cancers de la peau.

Les rayons UVA ne sont pas pour autant inoffensifs. Ils pénètrent plus profondément dans le derme, provoquant la destruction des fibres de collagène et d’élastine qui assurent la tonicité de la peau. Conformément à la règlementation européenne, les crèmes solaires doivent garantir une protection UVA au moins égale au tiers de la protection UVB. Par exemple, pour un facteur de protection de 30 contre les UVB, la protection UVA sera au minimum de 10.

Le choix de l’indice de protection ou FPS (facteur de protection solaire) dépend à la fois du type de peau  et des conditions d’ensoleillement (plage horaire et durée de l’exposition, altitude, latitude, etc.). Plus la peau est claire, plus l’indice de protection solaire doit être élevé. On distingue quatre catégories de produits selon leur FPS :

 

  • protection faible : FPS de 6 ou 10 ;
  • protection moyenne : FPS de 15, 20 ou 25 ;
  • protection haute : FPS de 30 ou 50 ;
  • très haute protection : FPS de 50%20.


Toutefois, ne vous laissez pas abuser par des FPS élevés. À partir d’un certain niveau, les différences en termes d’efficacité deviennent minimes. Un produit FPS 30 filtre 96,67 % des rayons UVB, contre 98 % pour un produit FPS 50.

En pratique, c’est le respect du mode d’emploi qui compte. Il est en effet prouvé qu’une diminution de 50 % de la dose à appliquer entraîne une diminution d’efficacité de 75 %. Autrement dit, mieux vaut un produit d’indice 20 ou 30 que l’on applique généreusement et souvent, qu’un indice 50 qu’on n’appliquera qu’une seule fois dans la journée.

 

En spray, en crème ou en lotion

Le choix du mode d’application ou de conditionnement (spray, lotion, ou crème) dépend de la zone d’application. Plus elle est étendue, plus le solaire devra être fluide.

Par exemple, on peut prendre une crème pour le visage, un spray pour le corps et un stick pour les zones fragiles (lèvres, nez). Enfin, il est préférable d’opter pour un produit revendiquant une résistance à l’eau. Une caractéristique qui a cependant ses limites et ne dispense en aucun cas d’une nouvelle application après le bain.
Outre les filtres faisant barrage aux rayons ultraviolets, la plupart des crèmes solaires comportent des antioxydants. Ils sont censés neutraliser les radicaux libres générés par les UV, avant qu’ils ne provoquent des dommages sur la peau.

 

Que choisir pour les enfants ?

La plupart des fabricants proposent aujourd’hui des produits dédiés aux enfants. Une segmentation purement marketing qui peut donner une fausse impression de sécurité aux parents. En réalité, ces solaires ne diffèrent pas des autres, si ce n’est par leur indice élevé (FPS 30 au minimum).
Enfin, en matière de crème solaire, le prix de vente n’est pas un gage d’efficacité. Certains produits vendus en grande surface sont aussi valables que ceux distribués en pharmacie (en moyenne plutôt de bonne qualité) ou en parfumerie (les plus chers).

Connaître sa peau pour bien se protéger

Le produit solaire doit être adapté à la fois à votre type de peau et à l’intensité du rayonnement solaire auquel elle est exposée. Pour bien choisir, les recommandations de l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) peuvent vous servir de guide.

Il existe 6 phototypes déterminés en fonction de la carnation, de la couleur des cheveux, de la présence ou non d’éphélides (taches de rousseur), de la capacité de l’individu à être victime de coups de soleil ou au contraire sa capacité à déclencher un bronzage.

• Phototype I : peau laiteuse (rousse), brûle toujours, ne bronze jamais, très nombreuses taches de rousseur.
• Phototype II : peau claire, brûle toujours, acquiert parfois un léger hâle, nombreuses taches de rousseur.
• Phototype III : peau claire à mate, brûle parfois, bronze toujours (bronzage moyen), quelques taches de rousseur.
• Phototype IV : peau mate, ne brûle jamais, bronze toujours (bronzage foncé), pas de taches de rousseur.
• Phototype V : peau brune, ne brûle jamais, bronze toujours (bronzage très foncé), pas de taches de rousseur.
• Phototype VI : peau noire, ne brûle jamais, pas de taches de rousseur.

La pigmentation du bronzage correspond à une réaction d’adaptation de la peau à l’exposition aux rayons solaires. La stimulation de la production de la mélanine dite mélanogénèse est un mécanisme régulateur de photoprotection.
Suivant les types de peaux et les ethnies, la répartition de la mélanine dans le tissu cutané est différente. Les peaux sont très inégales face au Soleil. Les peaux mates et surtout les noires sont riches en substances mélanogènes et supportent mieux l’exposition au Soleil que les peaux claires. Selon le teint, la couleur des cheveux et des yeux, les sujets sont classés en différents phototypes.


En résumé

  • Limitez les expositions, notamment lorsque le soleil est le plus haut dans le ciel, soit entre 12h et 16h, et même si vous appliquez une crème solaire.
  • Privilégiez des vêtements amples et légers à manches longues et fluides. Le vêtement reste en effet la meilleure protection contre les UV.3» Couvrez-vous la tête avec un chapeau à larges bords ou une casquette pour protéger vos yeux, votre crâne et votre visage.
  • Portez des lunettes de soleil enveloppantes avec une filtration conforme aux recommandations de la Commission européenne (types 1, 2 ou 3). Et n’oubliez pas que le type 4, recommandé lors des forts ensoleillements, n’est pas compatible avec la conduite automobile !
  • N’exposez jamais un bébé de moins d’un an au soleil. Il risque brûlures et déshydratation.
  • Les enfants doivent porter en permanence un vêtement et de la crème pour éviter les coups de soleil. Les coups de soleil reçus dans l’enfance représentent en effet l’un des principaux facteurs de risque de cancer cutané à l’âge adulte.
  • Une bonne crème solaire. En plus des protections précédentes et avec un indice élevé adapté à votre type de peau. Les crèmes solaires doivent être appliquées fréquemment (toutes les deux heures) et en quantité suffisante, dos, nuque et oreilles comprises.
  • N’oubliez pas de mettre de la crème solaire pour vous baigner et sous votre parasol car l’eau et le sable réverbèrent les rayons du soleil et les amplifient.9» Protégez-vous aussi lorsque vous faites du sport ou une marche en plein soleil. Il n’y a pas que sur la plage que vous êtes exposé au soleil.
  • Respectez un programme d’exposition progressive et limitée.

 

N’oubliez pas

  • Le parasol ne protège pas intégralement des rayons du soleil.
  • Certains médicaments, parfums, déodorants et autres cosmétiques peuvent provoquer des allergies ou des brûlures en réaction au soleil.
  • Les compléments alimentaires et de nombreux autobronzants donnent un teint hâlé mais ne protégent pas des dangers du soleil.
  • L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) déconseille l’usage des dispositifs de bronzage artificiel car ils augmentent la dose d’UV reçue par la peau.

Source l’internaute.com-Sécurité Solaire

 

3 thoughts on “Dossier Soleil & Bronzage – Bien se Protéger

  1. Lilasflore

    Salut à vous tous et toutes,

    [i][b]Je dirai aussi que Notre Alimentation en période estivale a aussi Son Importance : Tous les Fruits & Légumes Orange ou Rouge ou Jaune favoriseront notre bronzage ou plutôt Notre Tolérance Cutanée vis-à-vis du Soleil et de Ses Rayons UVA/UVB, ne pas Oublier Certains Légumes Vert Foncé qui cachent derrière la Chlorophylle (= Pigment Vert caractéristique), ont un Effet Photoprotecteur également comme le Brocoli, le Céleri Branche, le Chou de Bruxelles, les Epinards, la Laitue Romaine et les Haricots Verts.[/b][/i En Salade Avec une sauce au yaourt (de Vache ou de Brebis ou de Chèvre)(pour changer de la Vinaigrette pas très light avec l'huile)… Un Délice par ce Temps Chaud, Ensoleillé ou Lourd et Collant 😉 !! On n'y pense pas assez à ces Légumes Verts Protecteurs 😉
    A voir si intéressé(e)s, quelques Infos Supplémentaires et Détaillées ci-dessous : (pris sur ce site http://www.e-sante.fr/que-manger-pour-mieux-bronzer/actualite/1424?from_nl=ok )

    "QUE MANGER POUR MIEUX BRONZER ?

    Bien Bronzer signifie que la peau prend une belle couleur dorée, mais aussi que l'on sait la Protéger des Agressions Extérieures (UV, Sel, Vent, Eau…).

    Certains Aliments sont Plus Favorables que d'autres pour Aider la Peau à se teinter et d'autres pour l'entretenir.

    • Pour mieux bronzer, mangez des Aliments Riches en Caroténoïdes
    • Mangez des vitamines antioxydantes pour obtenir un beau bronzage
    • Mangez des oméga-3 pour prévenir le vieillissement de la peau
    • Mais aussi…

    • POUR MIEUX BRONZER, MANGEZ DES ALIMENTS RICHES EN CAROTENOÏDES

    [b]Les Caroténoïdes sont des Pigments qui confèrent aux Fruits et aux Légumes leur couleur Rouge, Orange ou Jaune.
    La famille des Caroténoïdes comprend plusieurs éléments Photoprotecteurs, notamment :[/b]

    ** le Bêta-Carotène, que l'on trouve dans la Carotte, la Citrouille, la Patate Douce, etc.
    ** le Lycopène, dans les Tomates.
    ** la Lutéine, dans les Légumes à feuilles Vert Foncé comme le Chou Vert Frisé, les Epinards… A noter que si ces Légumes ne sont Pas Rouges ou Jaunes, c'est que l'expression de leurs Pigments est cachée par la Chlorophylle.

    [b]Voici Vos Aliments de l'Eté :

    * Jus de Tomates, Coulis de Tomates, et tout ce qui est Riche en Tomates ;
    * Jus de Carottes ;
    * Chocolat Noir, si possible à 70% Cacao minimum, un doux et assez goûteux et sucré celui à 81% Cacao ;
    * Petits Fruits Rouges : Framboises, Cassis, Canneberges ;
    * Raisin ;
    * Légumes Très Colorés ;
    * Thé ;
    * Haricots Rouges.[/b]

    • MANGEZ DES ALIMENTS RICHES EN VITAMINES ANTIOXYDANTES POUR OBTENIR UN BEAU BRONZAGE

    Après avoir été cachée toute l'année sous de longs vêtements, nous exposons soudainement notre peau au soleil.

    Pour l'aider à Se Défendre, Faites le plein de Vitamines Antioxydantes : Vitamines C et E.
    Nous savons tous où trouver de la Vitamine C : Agrumes, Kiwi, Poivron, Mangue, Brocolis, Chou de Bruxelles…
    Quant à la Vitamine E, il faudra la puiser dans : l'Huile de Germe de Blé, Amandes, Noisettes et Graines de Tournesol, Certaines Céréales du Petit-Déjeuner, Graines de Lin, Avocat…
    (…)"

    [b]ATTENTION ! LES PERSONNES ALLERGIQUES A CERTAINS FRUITS A COQUES OU AUX GRAMINEES (COMME LE BLE ET D'AUTRES CEREALES CULTIVEES : MAÏS, RIZ, ORGE, AVOINE, SEIGLE, MIL ETC…) OU INTOLERANTES AU GLUTEN DE BLE OU AUX ALLERGIES CROISEES (= RESPIRATOIRES OU CUTANEES / ALIMENTAIRES) SE DEVRONT D'ADAPTER CES CONSEILS DIETETIQUES SELON LEUR "REGIME ALIMENTAIRE SPECIFIQUE"[/b]

    • MAIS AUSSI… Tous les Excellents et Bons Conseils donnés par Notre Chère Caly ;-))

    Bon, j'arrête de vous importuner vous tous et toutes. BONNES VACANCES ENSOLEILLEES A CEUX/CELLES QUI Y SONT (OU SERONT) !! Bon Courage aux autres.
    Amicalement. Bisous :-* *Lilasflore (Nathalie M.)

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *