Dossier Minceur : la Cellulite – partie 1

La cellulite : qu’est ce que c’est ?

Elle résulte d’un dysfonctionnement du tissus adipeux caractérisé par une infiltration oedémateuse de celui-ci. C’est un phénomène qui apparaît lorsque, pour diverses raisons, (prédispositions génétiques, mauvaise circulation sanguine et lymphatique, diététique, stress, manque d’exercice, dérèglement hormonal, alimentaire) les capacités des adipocytes à capter et à stocker les graisses ( LIPOGENESE) débordent leur faculté à les déstocker ( LIPOLYSE).
Le développement des cellules graisseuses et des cellules conjonctives situées sous la peau augmente son épaisseur et lui donne son aspect bien connu et irrégulier : la peau d’orange, plus ou moins prononcée selon l’importance du phénomène.

Elle n’est pas forcément liée à une surcharge pondérale. Minces ou rondes, jeunes ou dans la force de l’âge, elle affecte 90% des femmes.
Elle se localise généralement sur les hanches, les cuisses, le bas ventre, la face interne des genoux mais peut aussi à la ménopause toucher la partie supérieure de l’abdomen et l’intérieur des bras.
Bien que la cellulite soit davantage un problème esthétique qu’un problème de santé, elle peut provoquer un certain inconfort physique et même de la douleur.
Avec le temps, la cellulite tend à se densifier, ce qui provoque une pression accrue sur les terminaisons nerveuses et une hypersensibilité de la zone affectée.

Chez certaines femmes, la palpation, le toucher, voire un simple frôlement de leurs zones de cellulite provoque une sensation parfois assez douloureuse.
De plus, une « vieille » cellulite peut entraver la circulation locale du liquide lymphatique nuisant ainsi à l’évacuation des toxines organiques.
C’est pour cela qu’il est important de bien définir le stade de la cellulite afin de mieux cibler son soin.

 

Pour prévenir la cellulite

Avant de commencer par décrire les principaux traitements de la cellulite, il me parait bon de rappeler qu’une alimentation équilibrée et une pratique sportive régulière limitent l’apparition de la cellulite. En cas d’excès de poids, les premiers conseils seront certainement d’ordre alimentaire.

Quand on maigrit, la cellulite diminue ou, du moins, devient moins apparente.


On recommande

  • de consommer des produits à haute teneur en fibres (légumes, grains entiers) afin de favoriser l’élimination des toxines et des déchets ;
  • de limiter les hydrates de carbone (pomme de terre, pain et pâtes à base de farine blanche, pâtisseries, etc.) ;
  • de préférer les protéines maigres (poisson, poulet, fruits de mer, légumineuses) ;
  • de boire beaucoup d’eau, de tisanes ou de jus de fruits et de légumes non additionnés de sucre afin de favoriser l’élimination.
  • Il est également indiqué d’éviter le sel et l’alcool. L’un comme l’autre favorisent la rétention d’eau et l’engorgement des tissus.

Les types de cellulite

La cellulite fibreuse

Elle est dure au toucher, roule facilement sous les doigts, le relief de la peau est bosselé et la  » peau d’orange  » est visible sans pincement un peu violacée et douloureuse au pincement. La cellulite est plus profonde, particulièrement compactée, généralement ancienne, et très difficile à déloger.

La cellulite aqueuse

Souple au toucher, on observe le fameux effet  » peau d’orange  » qui est légèrement visible sans pincement. Le relief de la peau est un peu bosselé et provoque des sensations de jambes lourdes. Cela est généralement du à des problèmes circulatoires et à une sédentarisation.

La cellulite adipeuse

Molle non douloureuse au pincement,  elle se situe aux hanches, à la culotte de cheval et constitue la conséquence d’un excès de graisses dans l’alimentation ainsi qu’un manque d’activité.

 

Les soins à visée amincissante

Ils ne délogeront pas une cellulite installée depuis longtemps, et ne font pas maigrir non plus. Ceci dit, ils peuvent améliorer franchement l’aspect de la peau et la circulation.
Si on ne leur demande pas l’impossible, on constatera des résultats honorables sur la cellulite à condition des les utiliser avec régularité et suffisamment longtemps.
L’ une des particularités des crèmes amincissantes est de pouvoir lisser et assouplir la peau en même temps et donc d’estomper voire de faire disparaître l’effet peau d’orange. Ils ont le mérite de donner un petit coup de pouce efficace, dans le cadre d’un traitement «de fond» et d’une hygiène de vie équilibrée.

 

 

Source : Azur Forme

12 thoughts on “Dossier Minceur : la Cellulite – partie 1

  1. Minka

    Avez vous entendu du bien faits du brossage sec? Moi, je le fait et ça m'aide. Aussi, ça peut prévenir la développement de la cellulite fibreuse.

    Reply
  2. caly

    Shirley mais non tu vas bien reussir a te concocter quelques bonnes potions 😉

    Didine oui je sais lol mais c’est utile pour mieux cibler les ingrédients dont a besoin dans nos recettes ensuite…

    Reply
  3. didine

    hihi ! on est toutes là à se palper les cuisses en te lisant ! En tous les cas, j’ai appris plein de choses et moi aussi, je te suis jusqu’au bout !

    Reply
  4. Briny

    Oui j’avais vu ça à la télé mais moi j’arrive pas à savoir ce que j’ai peut être les 3 après tout ^^
    j’attends la suite avec impatience :-);
    Merci

    Reply

Laisser un commentaire