Bien Utiliser les fécules alimentaire dans les cosmétiques maison



Les Féculents

Ce sont des légumes ou des fruits riches en fécule.

La fécule est une poudre blanche tirée de toutes les parties de certains végétaux ».
Il s’agit en fait de l’amidon, c’est-à-dire le glucide de ces végétaux, le même
que celui des céréales.

Sont définis comme féculent : la châtaigne et le marron qui sont des
fruits, l’igname, le manioc, la patate douce et la pomme de terre qui sont des
tubercules se développant sous terre.Les céréales sont souvent appelés féculents,à tort ou à raison. Mais il existe de la farinede châtaigne ; l’arrow-root est de la fécule d’igname ; le tapioca est celle dumanioc ; on tire de la fécule de la patate douce ; celle de pomme de terre esttrès utilisée.

Le mot fécule vient du latin de « faex », signifiant liéd’où est dérivé le mot « faecula » devenu en français « fécule« . Tandis que le mot farine, »farina » en latin trouve sa racine dans « far » qui signifie blé.Sauf pour l’arrow-root, on emploie indifféremment les mots « fécule » et « amidon » pour désigner ces produits. Amidon est le nom du glucide qui se trouve dans les céréales et les légumineuses. La fécule est en fait une farine très purifiée, essentiellement composée de glucides, donc d’amidon.

Fécules de céréales

Ces fécules sont extraites des grains de maïs, de riz, de
blé. Ceux-ci sont trempés puis broyés. On élimine le son, le germe, les protéines
pour ne garder que l’amidon (glucide) qui est séché et raffiné jusqu’à ce qu’il
devienne une poudre.

Les fécules de légumineuses

La tapioca est la fécule issue de l’amidon du manioc. On le nomme aussi « Perles
du Japon ». Il n’a ni goût, ni saveur mais il prend celle du mets auquel on
l’ajoute pour l’épaissir.

La fécule
de pomme de terre a de nombreuses utilisations. Elle remplace parfois la
farine, elle est utilisée comme épaississant, de la même façon que la fécule de maïs. Mais c’est dans l’industrie qu’elle est le plus utilisée. Non seulement dans l’agro-alimentaire
(pâtisserie, biscuiterie, charcuterie); mais surtout dans l’industrie non-alimentaire : elle entre dans la composition de certains médicaments, de produits cosmétiques (rouge à lèvres), des couches pour bébés, dans la papeterie, le textile, le contreplaqué, le caoutchouc et
même le papier photo.

L’arrow-root

L’arrow-root provient de la Maranta arundinacea, plante vivace qui fournit des rhizomes, pousse dans les forêts d’Amérique Centrale et du Sud et aux Antilles.Ce mot signifie « racine à flèche ». En effet, les Indiens Arawaks utilisaient les rhizomes de cette plante pour extraire le poison des blessures faites par des flèches empoisonnées. Le processus de fabrication de l’arrow-root est le même que celui du tapioca mais il demande plus d’attention car les rhizomes de maranta sont fragiles, pourrissent très vite et doivent être traités dans les 48 heures suivant leurrécolte. D’ailleurs, l’arrow-root est souvent confondu avec cette fécule de manioc qui est parfois vendue sous le nom d' »arrow-root brésilien ».

Il existe aussi :

  • l’arrow root indien (de l’Inde), extrait de l’Aircuma,plante de la même famille que le gingembre
  • l’arrow-root du Queensland, qui provient de la canne
  • l’arrow-root de Floride, extrait du sago ;
    l’arrow-root hawaïen, issu du pia

La bonne utilisation des fécules dans nos cosmétiques

Toutes ces fécules alimentaires  sont la plupart du temps contaminées par des bactéries.

C’est aussi souvent le cas des poudres de fruits et de plantes. Si celles-ci sont inoffensives lorsqu’elles sont ingérées car elles sont très souvent cuites dans les préparations culinaires ; ce n’est pas la cas quand on les utilise dans préparations home made.

Il est nécessaire de les stériliser avant toute utilisation. Sinon vos cosmétiques ne se conserveront pas longtemps et risque même si cela ne se voit pas à l’œil nu de développer des germes;

La Solution

Le procédé est simple : il suffit de placer les poudres dans des bocaux préalablement stérilisés et de les mettre ensuite ouvert au four à basse température. Laissez-les entre 6 et 8 heures. Puis refermer le contenant. On peut utiliser cette méthode pour les fécules mais aussi tous les poudres les plus sensibles.

Source e sante.fr Venezia

20 thoughts on “Bien Utiliser les fécules alimentaire dans les cosmétiques maison

  1. ROse

    Bonsoir caly
    Merci pour l’astuce et l’info

    J’utilise de l’arrow root alimentaire en bocal en verre acheter dans un magasin bio. Puis je le stériliser dans son contenant même?

    Quelques soit la contenance, le temps de stérilisation est le même? ou diffère t il?

    Existe il un autre moyen de stérilisation ; miro onde par ex?

    Dois je stériliser le pot toujours après son utilisation ou une seule fois suffit malgré l’utilisation répétitif de l’ingrédient ?

    Merci

    Reply
    1. Caly Post author

      Rosy pas de soucis pour utiliser le contenant du commerce bien entendu 🙂
      A chaque nouvelle stérilisation, il faut recommencer le même process et en effet stériliser a nouveau le contenant. Si la quantité de poudre est vraiment très importante, je te conseille de prolonger la durée.
      Tu as un article complet sur les BPF ici avec un focus sur la stérilisation que je te conseille de consulter 😉

      Reply
    2. Mathilde

      Bonjour Caly !
      J’ai une recette de cosmétique avec de la fécule de riz, puis-je utiliser, à la place, de la fécule de pomme de terre ? C’est pour le visage.
      Merci encore pour l’info stérilisation 🙂

      Reply
      1. Caly Post author

        Non mathilde a priori mais ce serait plus simple de te répondre si j avais la recette

        Reply
        1. Mathilde

          Alors c’est une crème de jour qui a l’air top pour la saison estivale :
          20 ml d’huile végétale
          30 ml d’hydrolat de fleur d’oranger
          10 g d’aloé vera
          5 g de fécule DE RIZ (vraiment pas possible de pomme de terre donc ?)
          7 à 8 g de lécithine de soja

          Reply
          1. Caly Post author

            Mathilde désolée la reponse tient en un mot « poubelle »
            Une recette s exprime en gramme et en pourcentage, on ne mélange pas toutes les unités !
            Elle contient impérativement un conservateur en cas de phase aqueuse…
            L emulsifiant n est pas dosé au pifometre entre 2 grammages
            Enfin de toute façon ses proportions ne sont pas équilibrées du tout, tu n obtiendras jamais rien de bon avec ca.
            Je te conseille de partir sur une VRAIE recette cosmetique.

  2. illizina

    Bonjour ,
    Vu la chaleur je voudrai faire un déo et besoin de fécule .
    je découvre un emine d’info sur ton blog et me demandais , si ce serait possible d’utiiser une yauortière pour stériliser la fécule ??

    Reply
  3. Tortue36

    Mais faut-il le faire lorsqu’il s’agit de poudres achetées chez AZ? Ou seulement pour les achats « alimentaires »? Quand est-il des poudres de plantes? Merci pour vos conseils. J’étudie le maximum avant de me lancer.

    Reply
    1. Caly Post author

      Tortue cf l’article sur les bonnes pratiques de fabrication 😉 2 précautions valent mieux qu’une… c’est un geste que je fais systématiquement quelque soit la provenance de mes ingrédients.

      Reply
  4. payoute

    Bonjour,

    Ça ne dénature pas le produit le fait de le faire cuire aussi longtemps ? Il ne perd pas un peu de ses propriétés ? Merci

    Reply
    1. Caly Post author

      Les fécules sont des agents de charge… ils n’ont guere de propriété spécifique 😉 Comme cela est stipulé en fin d’article il faut utiliser une chaleur faible et diffuse donc rien n’est altéré 🙂

      Reply
  5. caly

    [i][b]Ktel si c'est une petite quantité et qu'il y a du cosgard, cela devrait aller /i][/b]

    Reply
  6. ktel

    zut!!! que n'ai je lu ça plus tôt!!! hier me suis fait un dentifrice avec de l'arrowroot. Je dois le jeter? ou penses tu que ça irai si j'y ajoutais du cosgard?

    Reply
  7. Estéfania

    J’ai une petite question, peut être un peu bête : Faut-il stériliser les micas ?
    Merci
    Estéfania

    Reply
  8. koubicha

    bonjour
    mon four basse température c’est 40°… je doute que ce soit suffisant…à combien faut-il monter ?

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *